Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

macky2012.jpgRemarquez, les Sénégalais ont toujours de la sympathie pour ceux à qui l’on a fait du tort. Tel a été le cas du Président Macky Sall. Nous avons encore présent à l’esprit l’acte courageux qu’il avait posé en demandant à Monsieur Karim Wade de venir rendre compte de la gestion des fonds de l’ANOCI. Ce qu’aucun membre du PDS n’osait à cette période et jusqu’à présent d’ailleurs. La suite, tout le monde le sait, il fit l’objet d’attaques véhémentes et beaucoup firent des pieds et des mains pour qu’il quittât son poste de Président de l’Assemblée Nationale, bien qu’il fût élu pour cinq ans alors qu’il n’avait pas encore fait un an à ce poste. Et malgré tout cela, le Président Macky Sall a su non seulement garder son flegme et faire preuve de maturité et de sang-froid, mais aussi et surtout a fait preuve de grandeur et d’honneur en refusant de se rabaisser devant Wade et devant ses détracteurs du PDS. Cela en quoi faisant : en leur laissant tout simplement leur parti, leur siège de Président de l’Assemblée Nationale et toutes les prérogatives octroyées par le PDS.


Après cela, il débuta un travail minutieux sur le terrain, voyageant de ville en ville, de commune en commune et de communauté rurale en communauté rurale afin de s’imprégner de la moindre souffrance et de la moindre préoccupation des Sénégalais. Et cela pendant plus de trois ans. Ce qui permit à son parti de se doter de structures solides et tentaculaires allant jusque dans les profondeurs du Sénégal. Ceci révèle chez cet homme un sérieux et une rigueur dans le travail dont le Sénégal a besoin. En outre, il a pu faire en trois ans ce que d’autres ne sont pas parvenus à faire en plusieurs décennies. Tout ce que je viens de relater révèle chez l’homme de la patience et de la persévérance. Sans oublier son éthique et sa probité du moment que si ses adversaires du côté du pouvoir avaient ne serait-ce qu’une once de grief à lui faire pour l’empêcher de se présenter ou de mettre son parti en orbite, ils l’auraient fait. Ou bien encore il serait actuellement derrière les barreaux.

En l’homme je vois aussi quelqu’un qui assume ses choix et qui ne verse pas dans le suivisme politique dans la mesure où il a été l’un des premiers à soutenir l’idée d’une candidature plurielle au sein de Benno Siggil Sénégal, ce qui a été impétueusement décrié et critiqué au moment où il le disait, mais les faits postérieurs lui ont donnés raison car il n’y a pas eu de candidature unique au sein de Benno. Un autre choix qu’il assuma et pour lequel les faits lui donnèrent une fois de plus raison par la suite, c’est celui d’avoir été battre campagne seul, au moment où les leaders du M23 jugèrent plus judicieux de faire une campagne commune en dénonçant la validation de la candidature de Wade et en demandant son retrait. Lorsqu’il le fit, les critiques fusèrent de partout, mais les autres leaders ne tardèrent pas à lui emboîter le pas. En mon sens ils ont perdu trop de temps à soutenir que la candidature de Wade n’était pas valide. Elle ne l’était effectivement pas, tout le monde le savait, sauf qu’elle a été entérinée par le Conseil Constitutionnel. Alors, comme le vin était tiré, il fallait le boire. La meilleure attitude a été celle prise par Macky Sall qui a fait d’une pierre deux coups : primo il battait campagne en se rapprochant des Sénégalais grâce à un contact physique avec eux, secundo il continuait à dénoncer radicalement la candidature de Wade. De toute façon le temps d’antenne était le même pour chaque candidat et ce que l’on disait allait être entendu par tout le Sénégal, que l’on soit à Saraya ou à la place de l’indépendance, alors valait mieux aller au contact des populations et en même temps fustiger la candidature de Wade. Mais je ne veux pas dire par là que les candidats qui ont été à la place de l’indépendance les derniers jours de la campagne électorale ne devaient pas y être, car ils avaient bel et bien le droit de battre campagne sur toute l’étendue du territoire, sauf que le fait de vouloir se rendre chaque jour à cette place, leur empêchait de réellement parler aux Sénégalais des problèmes qui gangrènent leur quotidien, hormis bien évidemment la candidature de Wade et sa présence au sommet de l’Etat. La preuve en est que ce sont les candidats qui ont le plus battu campagne qui ont obtenu le plus de voix durant ces élections présidentielles. Néanmoins, je salue le courage, l’abnégation et la détermination de tous ces leaders du M23 qui ont maintenu le combat jusqu’au bout, et qui n’ont jamais baissé les bras et si Macky en est là aujourd’hui c’est aussi en partie grâce à un travail efficace et colossal effectué en amont par le M23.

Pourtant au départ, lorsque Macky Sall avait décidé d’aller seul en campagne, par le fait qu’il ne faisait pas campagne commune avec le M23, beaucoup l’accusèrent d’être de connivence avec Wade et d’être son plan B, ce qui était totalement aberrant et allait même au-delà de l’absurdité. C’est juste qu’il avait très tôt compris ce que d’autres mirent du temps à comprendre. Et cette rumeur fut entretenue et attisée par les gens du PDS qui savaient pertinemment que Macky allait donner du fil à retorde à leur candidat comme tous les sondages le prédisaient. C’est ce qui a peut-être fait qu’il n’a pas eu plus de voix que Wade durant ce premier tour, car certains croyaient dur comme fer à cette histoire de plan B.

 

wadeboubou.jpg
Mais il va sans dire que cela était archi-faux : Macky ne saurait et ne pourrait être le plan B de Wade parce qu’il sait pertinemment qu’il aurait plus à perdre qu’à gagner en se rapprochant de Wade. En effet, ce sont les Sénégalais qui ne veulent plus de lui, d’autant plus que Macky est relativement jeune et a encore un bel avenir politique et un rapprochement avec Wade signifiera tout simplement son suicide et sa fin politique, un véritable hara-kiri, et il en est conscient.

En outre, il fallait inéluctablement qu’il présente son programme appelé Yoonu Yokkute aux Sénégalais en ce sens qu’il savait que ce dernier était l’un des meilleurs de cette campagne électorale et a été l’un des premiers à être mis en ligne. Yoonu Yokkute a par ailleurs inspiré plus d’un candidat dans l’établissement de leur programme pour l’élection présidentielle. Ce programme bien travaillé par une bonne équipe de campagne, couvre l’ensemble des préoccupations des Sénégalais et apporte une solution à leurs moindres problèmes sociaux, économiques, etc. et dans cette optique il a été positivement sanctionné par le peuple sénégalais eu égard au nombre de voix engrangées par Macky Sall.

Oui, je souhaite que Macky Sall soit le futur président du Sénégal pour toutes les raisons que je viens de citer. De surcroît, il me serait difficile de tenir mon propos en occultant sa constance, car depuis qu’il a quitté le PDS, il a été constant dans ses actes et dans ses propos, sans aucun revirement ou volte-face de sa part. Oui, je soutiens Macky pour des lendemains meilleurs au Sénégal. En plus il va de soi qu’il ne pourra nullement être pire que Wade, cela tout simplement par les faits que je m’en vais vous citer : il ne risquera pas d’essayer de porter subrepticement son fils au pouvoir et de le laisser faire des tribulations un peu partout dans le monde en jet privé avec sans nul doute l’argent du contribuable sénégalais, de réviser la Constitution plus de quinze fois en seulement quelques années, de construire un tunnel là où il n’y a aucun obstacle naturel, de dire que son fils est l’homme le plus intelligent du pays (ce qui est une injure pour tous les intellectuels du Sénégal dont la plupart sont bien plus intelligents et compétents que son fils), de se dédire en public (ma wakhone, wakheet). Il ne risquera aucunement de faire en sorte que le carburant soit plus cher au Sénégal qu’au Mali alors qu’il transite par notre pays pour être acheminé au Mali (l’opposé aurait été plus logique), de construire un monument coûtant des milliards et ne servant à rien alors que beaucoup de Sénégalais avaient du mal à assurer leurs trois repas quotidiens, et la liste est loin d’être exhaustive.

Tout bien considéré, je suis convaincu que vu l’état actuel de la situation, le Sénégal gagnerait à avoir un homme comme le président Macky Sall à sa tête. Cela constituerait une bouffée d’air pour ce pays étouffé par une exécrable gestion et une gabegie intempestive de la part de certains de ses dirigeants pendant douze longues années; de l’air conditionné insufflé à tout un peuple qui a résisté à l’oppression de fort belle manière. Le peuple sénégalais est un peuple mâture, aguerri et mûr ; il l’a prouvé à plusieurs reprises et la dernière preuve en date est l’élection du 26 février, et à ce propos une gestion malsaine ne sera plus possible dans ce pays. Ce peuple n’est plus manipulable, ni malléable à volonté. En outre, si le président Macky Sall est élu, il verra ses problèmes résolus puisque son programme les a tous passés au peigne fin.

Somme toute une victoire éclatante du Président Macky Sall me paraît logique dans la mesure où il bénéficie du soutien du M23 dont il fait partie des membres-fondateurs. Alors, Sénégalaises et Sénégalais votre destin est entre vos mains. Souvenez-vous de toutes les souffrances par lesquelles vous êtes passés ces douze dernières années, de toute l’arrogance que vous avez essuyée de la part de dirigeants dont la plupart se sont enrichis très rapidement sur votre dos et avec votre argent: l’argent du contribuable. Souvenez-vous de vos fils, vos frères, vos cousins morts pour la démocratie et la justice, tués par une répression démesurée par un pouvoir à la tête duquel la présence du chef est illégitime et illégale. Ayez toujours présent à l’esprit la hausse récurrente des prix des denrées à cause d’une sur-taxation faite à dessein rien que pour avoir plus d’argent à se mettre dans les poches (bien qu’ils en aient déjà beaucoup, décidément ils sont insatiables!). Vous imaginez vous revivre toutes ces souffrances pendant sept longues années encore, ou bien plus si la dévolution monarchique projetée venait à marcher. Non, je pense que non. Et pour mettre un terme à tout cela, votez massivement non seulement pour le changement, mais aussi et surtout pour l’éthique, la probité et la bonne gouvernance. VOTEZ MACKY SALL pour une alternance à « l’alternoce ».

Papa Mbar Faye, Secrétaire Général et
Porte-parole du Mouvement VIGILANCE.

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0