Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

DEUX POIDS DEUX MESURES

 

Nous avons, il y a quelque temps, parlé d’un certain prédateur évacué à Paris. Aujourd’hui, un autre prédateur, le directeur général des projets présidentiels est mourant, mais on refuse de l’évacuer. Il y a deux poids, deux mesures au sein du même parti.

Le premier prédateur évacué est en même temps nommé ambassadeur et soigné aux frais du Tchad.  L’autre est abandonné à son triste sort incertain. L’évacué Ambassadeur ne s’est pas amendé. Escroc il était, escroc il reste. Depuis qu’il est nommé, il y a bientôt trois ans, on ne sait pas ce qu’il fait des fonds mis à sa disposition pour le fonctionnement de son Ambassade. Non seulement il ne paie pas les loyers des bureaux de sa mission, il ne les équipe pas, même le personnel de la mission n’est pas payé depuis au moins 10 mois. Il le mène en bateau.  Il prétend que depuis qu’il a pris fonction, l’Etat tchadien n’a mis aucun fonds à sa disposition pour faire fonctionner l’Ambassade. Pourquoi alors, le Tchad qui ne donne pas d’argent pour le fonctionnement de sa représentation auprès de l’UNESCO se permet-il de donner 500.000.000 CFA à la Directrice générale de cette institution ? Est-ce que le Président ignore la situation de misère dans laquelle se trouve sa mission auprès de l’UNESCO ? Ou bien est-ce que l’argent donné à la Directrice générale doit aussi servir à payer le personnel et le fonctionnement de l’ambassade ? La question mérite d’être posée à la Directrice générale de l’UNESCO le plus rapidement possible.

Soudoyant un certain nombres de fonctionnaire des finances et de trésor et un certain Abakar Yérima des affaires étrangères, monsieur 10%, l'Ambassadeur et seul son chauffeur, parent perçoive son salaire régulièrement mais pas les autres membres de la mission. Toujours deux poids deux mesures.

Les ambassadeurs du Tchad en Allemagne et en Belgique sont, selon les récits de nos compatriotes qui habitent dans ces deux pays, sont génétiquement identiques à Mahamat Saleh Adoum Djerou. Ils gèrent d’une manière patrimoniale, les fonds mis à leur disposition pour le fonctionnement de leurs ambassades avec la même irresponsabilité.  Le Tchad est le pays où un chef de la diplomatie, un ambassadeur ou un consul dilapidant les biens publics, montrant des défaillances notoires en ternissant l’image du Tchad reste impuni comme le note le collectif des diplomates tchadiens.

Il semble que l'Ambassade du Tchad à Paris et certaines personnalités politiques qui passent par Paris n’ignorent pas le sort du personnel de l'Ambassade auprès de l’UNESCO. On murmure même que lors des passages du Président à Paris, il remet à l’ambassadeur une enveloppe pour le personnel mais ce dernier confisque cet argent pour lui. Comment vit Mahamat Saleh Adoum Djerou qui respecte scrupuleusement la rotation trimestrielle de ses  quatre femmes avec leurs enfants ?

 

Le personnel est au désarroi. Il en appelle au Président de la République pour l’aider à sortir de la dramatique situation dans laquelle il se trouve depuis des mois. Faudrait-il qu'on s’adresse dans les meilleurs délais le même appel à la Directrice de l’UNESCO.

Tag(s) : #Politique