Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   

Depuis quelques jours, les informations en provenance de Tripoli (Libye) nous rapportent que le FSR du Colonel Ahmat Hassaballah Soubiane  et le MPS du Général-Président Idriss Deby Itno négocient "sérieusement". Comme d'habitude, les pourparlers se déroulent dans la plus grande discrétion pour ne pas dire opacité. Les supports en ligne proches de ce mouvements restent eux aussi mystérieusement avares sur cette actualité voire prudents. Sans nul doute, ces blogueurs sympathisants du FSR ne savent pas plus que nous autres et donc préfèrent attendre pour voir plus clair avant de pouvoir se prononcer sur une quelconque position de leur mouvement.

Nous avons écrit récemment un article intitulé : «Tchad/rébellion : quelles issues pour le FSR ? » où il était précisément question de s'interroger sur la position déséquilibrée du mouvement du Colonel Hassaballah Soubiane. En effet, n'ayant pas intégré dès les premières heures la coalition rebelle et ne disposant pas la capacité de mener des actions politico-militaires en solo (c'est du domaine de l'impossible à l'heure actuelle), le FSR se voit ainsi condamné à faire un choix difficile : retrouver sa place au sein de la coalition rebelle en obtenant au préalable la démission de Monsieur Timane Erdimi de la présidence de l'UFR ou rallier purement et simplement le régime d'Idriss Deby Itno. A défaut, le mouvement s'effritera progressivement.

Par rapport à la démission de Monsieur Timane Erdimi, constatons la sourde oreille des dirigeants de l'UFR aux sirènes du chef du FSR. Un refus poli donc. Il ne reste au FSR qu'un seul choix à faire : rallier Deby ou rester passif.

Si les retrouvailles sont organisées autour de la grande famille MPS, soulignons cependant une fausse note de taille : le parrain n'est plus fiable. Presque tous les accords parrainés par la Libye du Colonel Khadafi n'ont pas été respectés par Idriss Deby. Pire, certains ont été souillés de sang. La situation sécuritaire  du régime s'est considérablement dégradée ces dernières années et reste alarmante, à tel point que pour rallier Idriss Deby en ce temps, il faut bien mesurer le risque. Aujourd'hui plus qu'hier, Deby se croît en position de force et placera sans aucun doute la barre très haut dans ces négociations avec le FSR. La délégation de ce mouvement peut toujours se borner à faire croire qu'elle préfère « Deby que Timane » que c'est « Tom et Timane Erdimi qui ont induit Deby en erreur et détruit le MPS... », etc.

Pour faire cour, rappelons les propos ahurissant de Khadafi au dernier sommet de la CEN-SAD : « Nous allons régler le problème entre le Tchad et le Soudan même par la force... ». Autour de Deby, il y aura finalement tous les ferrikhs : Acyl Akhabach, Aldjinédi et Soubiane. Il ne manquera que celui d'Abdelwahid Aboud Makaye pour que la coupe soit pleine. On se demande bien avec quelle sauce Deby « mangera » tous ces clans antagonistes ? Wait and see.
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0