Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après l'arche de zoé, les habitants de la ville d'Abéché ont été secoués par l'affaire du bidasse en folie qui a exécuté froidement deux bidasses et un soldat Togolais de la MINURCAT, et enfin un pauvre paysan Tchadien.

Le tueur en série, nous a t-on raconté, en avait marre des moqueries de ces collègues, aussi les a t-il tout simplement descendu.


Et pourtant la fable qui entoure les soldats perdus de la légion étrangère, raconte que ce sont des gens aguerris, avec un mental de fer, d'acier, ...etc, capables de bouffer de l'herbe et aussi du sable pour survivre. Bref, le château de cartes s'est effondré car le criminel, complètement affolé, a tué tous ceux qui se trouvaient sur son passage, complètement perdu, il a été très rapidement arrêté par des paysans Tchadiens qui l'ont proprement bastonné et c'est dans un piteux état qu'il a été remis à l'armée tchadienne.


Autre château de cartes qui s'est écroulé.


L'EUFOR (qui théoriquement a disparu), la MINURCAT, l'armée française, leurs avions espions, leurs hélicos etc , opérant dans une zone semi-désertique, n'ont pas réussi à mettre la main, les premiers, malgré tout leur engagement pour trouver, le tueur en fuite. Comment l'expliquer ?


Autrement dit, beaucoup d'intox, il est important de constater que la présence de la légion étrangère est un signe d'engagement militaire de la France dans une zone d'opérations car cette unité bien connue est constituée de tueurs-mercenaires chargés de faire le sale boulot, composée pour partie d'étrangers recrutés aux quatre coins de la planète(d'ailleurs les deux victimes du tueur en série sont d'origine guinéenne et roumaine tandis que lui-même est d'origine brésilienne).
 

Faisons le constat ensemble de la monstrueuse pagaille qui règne dans la zone; survivance de l'EUFOR malgré la présence de la MINURCAT sans compter la présence de l'armée française qui a fait basculer une partie de ses hommes au sein de la MINURCAT tandis qu'une autre reste au service de Deby comme la légion étrangère.


Qui est chargé de faire quoi ?


Selon la lettre du continent, Claude Guéant, Secrétaire Général de l'Élysée a commencé depuis plus d'une semaine une série d'entretiens téléphoniques quasi quotidiens avec Khadafi au sujet de la situation à l'Est. Ça promet ! ! !


Préparatifs de guerre.


La tension commence à monter à N'djaména d'une part au sein du premier cercle du pouvoir, on parle de la volonté de Deby de vouloir changer de Chef d'Etat major autrement dit remplacer Abderahim Bahar. Ce dernier ayant montré des signes de résistance, d'où la montée de l'adrelanine, des hélicos ont tournoyé au dessus la ville toutes ces dernières nuits, histoire de reperer des mouvements de troupes.


Dans son schéma de positionnement militaire tel qu'observé à ce stade de préparatifs, Deby a positionné des troupes à Abéché dont la capacité à combattre, est considérée comme moyenne tandis que le véritable verrou militaire est à Mongo. La ville de N'djaména est protégée par une première ligne défensive installée à Karmé, avant celle positionnée à l'intérieur même de la ville.


Côté ville, depuis plusieurs jours, N'djaména est de nouveau sans électricité. La centrale « flambant neuve » installée à coup de milliards,a déjà rendu l'âme, encore un coup de BOK ?


Les préparatifs de guerre ont, aussi, une répercussion sur le panier de la ménagère tchadienne, l'armée achète énormément de vivres pour ses troupes au front d'un coté, de l'autre la population stocke aussi des provisions, voilà pourquoi le cours du « charmoute » à la bourse du marché de N'djaména a connu des pics jamais atteints.


Election Miss Tchad 2008


La chaîne câblée Télésud présente en Afrique, Europe, Etats-Unis et Asie, a diffusé il y a quelques jours l'élection de Miss Tchad 2008. Comme toujours dans ce genre de cérémonie, le scénario prévoit qu'on interroge chaque candidate sur son projet, ses préoccupations, ses centres d'intérêts, si jamais, elle était l'heureuse élue.

Même si traditionnellement et partout les candidates sont briefées par leur staff et que les textes sont préparés, il n'en demeure pas moins que l'élection Miss Tchad 2008 était pleine d'émotions réelles, les candidates se sont exprimées, ont étalé des réalités vécues et qui les touchaient profondément.

Deux moments forts : tout d'abord l'une des candidates a dénoncé les mariages forcés dont sont victimes les jeunes filles tchadiennes, la candidate, au bord des larmes, a exprimé haut et fort un véritable fléau de notre société. Ensuite, le moment choc de la soirée, une des candidates a dénoncé les viols dont sont victimes les jeunes filles tchadiennes devant une assistance composée de Mme Hinda Deby, du corps diplomatique et de la classe politique tchadienne. Brouhaha général à l'explosion de cette bombe et silence coupable devant une vérité crue et bien entendu aucun applaudissement. La candidate qui avait la salle devant elle ,a compris et a perdu tous ses moyens pour continuer, comme on la comprend !


L'émotion sourde qui s'est dégagée des paroles des candidates à cette élection a complètement tranché avec l'ambiance de légèreté, d'insouciance et de gaîté qui traditionnellement ,a cours dans ce genre de spectacle. Assurément, le temps d'une soirée ,des choses ont été dites sur le vécu des femmes tchadiennes et au-delà du peuple tchadien, dites à plus de 50 millions de téléspectateurs dans le monde. Mesdemoiselles, bravo pour votre courage, vous êtes toutes des Miss ! ! !

Tag(s) : #Politique