Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

fusilsgoukouni.jpgLe médiateur de la République Abderahman Moussa a remis ce matin au Président de la République IDRISS DEBY ITNO, le tout premier fusil utilisé par l’ancien Président Goukouni Weddeye aux premières heures de sa rébellion.

La cérémonie de ce vendredi 15 avril a un caractère symbolique et elle restera inscrite en lettres d’or dans les annales du pays. En effet, l’ancien président Goukouni Weddeye a remis au Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO, par l’entremise du médiateur de la République Abderahman Moussa, le tout premier fusil qu’il a utilisé aux premières heures de la rébellion dans son maquis du Tibesti.

Goukouni Weddeye montre ainsi que la région du Tibesti renonce au choix des armes, faisant du dialogue le seul et le meilleur moyen pour régler tout différend. Le retour à la légalité d’une centaine d’anciens éléments du Mouvement pour la démocratie et la justice (MDJT) s’inscrit dans cette logique.

Pour le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO, l’acte posé par Goukouni Wedeye mérite d’être suivi.

Le Président de la République a instruit le Premier ministre pour que le premier fusil du Président Goukouni Weddeye soit déposé au musée national afin que les générations futures sachent qu’il y a un moment pour faire la guerre, et un autre pour faire la paix.

Source : Presidence Tchad.

 

Commentaire du blog 


Goukouni Weddeye ou le clin d'oeil de trop au régime MPS, serait-on tenté de titrer. A l'annonce, il y a plus d'une année, par Deby de débloquer un fond de 30 milliards de francs Cfa pour le développement de la région de Tibesti, l'ancien président tchadien (1980-1982) a vite opéré son nième retour de l'exil. Et depuis, nous n'avons toujours rien vu comme projet de développement notable dans les régions de Tibesti. Patientons encore !
 

 

Pour certains optimistes, la stabilité et la sécurité dans le Tibesti seraient l'une des causes qui ne permettent pas le déblocage de ces milliards. Alors, on se met à la tâche pour normaliser, pacifier, reconcilier. On organise à la va vite un pseudo ralliement de combattants du MDJT. Ces derniers se seraient rendus sans négociations ni conditions, sur une simple intervention de Monsieur Goukouni Weddeye ! Et pourtant, tout le monde s'accorde à dire que l'ancien président n'excerce aucune influence réelle sur cette rébellion depuis bien longtemps. Cette même rébellion qui l'a, rappelons-le, sollicité dans ses tous débuts.

Malgré que des démentis aient été apportés par les principaux responsables connus du MDJT, rien à faire, on s'obstine toujours à se convaincre que la région est maintenant pacifiée. Soit. Mais c'est insuffissant pour Deby car, en plus du désarmement de ces pseudos combattants du mouvement créé en 1998 par feu Youssouf Togoïmi, il a fallu en plus que Monsieur Goukouni Weddeye se débarrasse de son fusil fétiche de la première heure de lutte contre le régime du paranoïque dictateur Tombalbaye.

 

Passons sur la remise de ce fusil fétiche par Abderamane Moussa à Deby et disons que l'ancien Président Goukouni Weddeye se trompe lourdement s'il compte sur Deby pour jouer un quelconque rôle politique et surtout avoir à sa disposition un budget source de tous les problèmes. Bien au contraire, Deby aura tout intérêt à le maintenir toujours financièrement dépendant de lui. Sans argent, Goukouni ne pourra rien entreprendre et sa cour se videra progressivement. Même ceux qui n'ont encore rien perçus, finiront par comprendre qu'il vaille mieux aller "brouter" ailleurs. A sujet, Deby a récemment déclaré qu'il n'a ni argent ni poste à distribuer. Aussi, Goukouni peut se rapprocher de Messieurs Alingué, Kamougué, ... Kassiré ou encore Yorongar pour comprendre ce qu'implique comme sacrifice la collaboration avec Deby. C'est en ce moment qu'on pourra véritablement penser au musée.

Tag(s) : #Flash infos

Partager cet article

Repost 0