Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mbailemdanaA la lumière de tous les événements qui ont conduit Mme le maire et trois de ses collaborateurs à la justice, il revient, et, légitimement à chaque citoyen de la capitale se demander si Mme le maire n’as pas glissé sur une peau de banane.


L’acharnement médiatique qu’elle subit depuis un certain s’est logiquement conclut par, un « procès » presque en direct, avec des sanctions qui ne suivent pas les procédures et ne respecter pas les règles prévues par la loi.

 

Au Chapitre V (concernant les rapports ), article 35, du décret portant modalité et procédures d’exécution des missions et déterminants les conditions de contrôle et de moralisation effectués par le contrôle général d’Etat et de la moralisation, je cite « les rapports d’inspections et de contrôle s’exécutent sous le timbre confidentiel et sont soumis à la discrétion. La divulgation de tout ou partie de ceux-ci constitue une faute professionnelle……. » et poursuit « le chef de l’éEat et/ou le premier ministre, seuls, peuvent décider de leur publication ».


Pourquoi les modalités et procédures d’exécution des missions de contrôle d’éEat ont été complètement piétinées par le ministre du contrôle d’Etat ?


Les choses semblent être « courcircuitées », juste, dans le but de nuire à M-13. Pourquoi ? par qui ?

 

Est-ce t’il par pure envie de nuire ou une banale et cinique prouesse politique par ses détracteurs ? Et pourtant, elle est hors jeux, à priori, des enjeux électoraux notamment ceux des élections communales, n’ayant pas démissionné 6 mois avant comme semble t’il prévu par les textes électorales.

 
Si elle et ses collègues sont coupables des accusations à leurs charge, ils doivent payés, comme tout citoyen. Mais ne sont ils pas allés trop vite au besogne ? Il semblerait qu’une partie de cet argent est justifiable (selon RFI), combien ? et si une grande partie de cet argent est effectivement justifiables, était t’il nécessaires de faire tout ce « boucan » ?

 
Tout porte à croire que M-13 est tombée dans un piège bien préparé, sinon comment comprendre que pendant qu’elle avait ces « démêlés » avec la justice, par décret présidentiel, elle soit nommée à d’autres postes de responsabilité.

 
Une chose est notoire dans notre ville, le changement que celle-ci est entrain subir. C’est sans doute le fruit de la volonté que les hautes autorités veulent faire de notre ville, vitrine de l’Afrique, mais aussi et surtout par le travail que M-13 est entrain d’effectuer.


Il faut faire preuve de manque de bon sens pour ne pas reconnaitre la transformation que notre ville a subit ces deux dernières années. Ou bien, est t’il par pur sexisme de la part des hommes qui n’accepte pas la réussite d’une femme ? Une chose est sure, l’avenir et la justice nous dirons.

 

Signé Issakha Mahamat

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0