Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Encore en convalescence, comme l’annonçaient certains sites, Mahamat Nour suscite beaucoup des débats tant dans le camp présidentiel qu’au sein de l’opposition politico militaire ou des milliers de ses combattants seraient présents de part et d’autre. Le ton a été donné par le Blog Ambenatna sur son éventuel retour au devant de l’actualité.


Précisons que rentré au bercail avec des milliers de combattant, Mahamat Nour a été élevé au rang de général de Corps d’armée, la presse locale écrite en avait longuement fait écho et plusieurs de ses compagnons ont également été élevés au grade de général (Guogue, Atilio, Woulé, Walmagra, Téguene, Silik etc.)

Contrairement à ceux qui pensent qu’il a été exfiltré suite à un compromis, son entourage explique que Mahamat Nour a en réalité surpris et les Libyens de l’Ambassade, et les services de l’ANS dont certains croupissent depuis en prison.
 
Mais depuis sa sortie du Tchad, il hante en effet l’esprit du président Deby qui selon des officiers de haut rang, aurait multiplié les gestes de réconciliation avec son ancien Ministre de la défense. Mais sa sortie de l’ambassade libyenne semble plus gêner quelques personnes dans le camp de la rébellion (si on lit entre les lignes de l’article d’Ambenatna) qui devaient être contents de son confinement hier à l’ambassade Libyenne. Ces informations ne viennent-elles pas d’un certain milieu Soudanais qui cherche à le revoir jouer un rôle non négligeable au sein de la Rébellion Tchadienne ?

Hier décrié et présenté comme un analphabète, un islamiste à la solde du Soudan. Aujourd’hui le Général Mahamat Nour est devenu subitement un homme lettré, l’homme qui exigeait du président Deby et son entourage un accord sincère à Tripoli avec les autres mouvements rebelles, il est même semble-t-il devenu curieusement l’homme des libyens et donc des Français.

Tout ce que les Tchadiens savent de son passage, c’est le recadrage constaté dans l’armée, c’est la sécurité retrouvée dans les esprits, la fin des exactions des soi-disant intouchables dans la ville comme dans le milieu de l’armée. Sous son passage les postes de responsabilité, la régularité des salaires et les grades dans l’armée n’étaient plus la chasse gardée des Zaghawa. Tous les Tchadiens le savent et la presse privée locale en parle encore. Mahamat Nour à refusé de travailler avec Idriss Deby pour son manque de sérieux et aujourd’hui tous ses anciens collègues du gouvernement et du ministère de la défense témoignent.

Malgré les sollicitations dont il fait l’objet des services soudanais et que confirme son entourage, Mahamat Nour reste avare en déclaration et sa réponse tarde à se faire connaitre. Le mystère demeure donc, et les inquiétudes se précisent. Mahamat Nour n’est jusque-là pas déclaré rebelle, car il n’a pas du tout fait une déclaration dans ce sens. Il n’est pas avec Idriss Deby, ça on le savait déjà. En attendant qu’il fasse une déclaration sur son positionnement, L’AN peut tranquillement faire son travail de libération du Pays.

Car s’il est vrai que Mahamat Nour n’a pas des hommes au terrain, il n’ya pas d’inquiétude à se faire, et il sera inconcevable de parler de deux ans pour que la rébellion chasse Idriss Deby. Mais s’il se trouve qu’il a des hommes et joui du soutien libyen et donc Français, a-t-il besoin sincèrement d’une rébellion pour chasser Idriss Deby ? Les jours avenirs nous dirons plus.

Par Souleymane Bacharou
soubacharou@yahoo.fr

Tag(s) : #Rumeurs

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :