Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

maitrecoranik

Mame Mor Wade est un pédophile doublé d’homosexuel. Il a abusé de plus de vingt élèves dans ses nombreux daraas (école coranique) et se braque. Mais il sera confondu avec les témoignages des enfants et les certificats médicaux. La perquisition dans son salle va confirmer que le maître coranique est un homosexuel. Il parle de «simple baiser et de caresses».


Vaseline, mentholantum, lubrifiants et coton. Ces objets, bien connus chez les homosexuels, sont le résultat de la perquisition effectuée chez le maître coranique, Mame Mor Wade. Ce jeune marabout, marié et père de trois enfants, a abusé d’une vingtaine d’élèves de ses daaras. Un véritable scandale sexuel qui défraie la chronique à Rufisque, banlieue dakaroise. Dénoncé et mis sous les verrous, Oustaz Wade sera déféré au parquet.

Depuis trois jours, les Rufisquois sont traumatisés par un événement d’une rare ignominie. Un marabout, titulaire de trois écoles franco-arabe (l’un à Colobane sur la route de la cimenterie de Rufisque et un autre à la cité millionnaire) a abusé de près d’une vingtaine d’élèves tous apprenants dans ses écoles. L’affaire a été découverte quand un des enfants, qui se tordait de douleur, a refusé d’aller à l’école. Après plusieurs  interrogations, l’enfant révèle à son père que c’est le marabout qui le portait souvent sur ses jambes pour abuser de lui. Le parent mène sa propre enquête et retrouve quatre autres victimes qui ont subi les mêmes actes. Les parents décident alors de porter plainte auprès du procureur qui ordonne l’ouverture d’une enquête. Oustaz Wade est finalement arrêté par la police de Rufisque.

Entendu une première fois, Serigne Mame Mor Wade reconnait les faits. Mais, s’empresse de préciser qu’il ne s’adonnait qu’à «des attouchements, de simples baisers et des caresses aux enfants qu’ils aimaient bien mais que jamais il n’a fait un acte contre-nature avec les enfants». La police interroge les six enfants qui avouent avoir été sodomisés à plusieurs reprises par le maître coranique. D’autres déclarent que Mame Mor les pousse à le sucer. Pis, les différents certificats médicaux révèlent qu’il y a eu bien pénétration. La perquisition ordonnée par le juge enfonce le jeune oustaz. Le marabout a un vaste bureau dans lequel les limiers ont trouvé toutes sortes d’objets de valeurs notamment un frigo rempli de provisions qui lui permettait d’appâter les enfants. La plus grande et surprenante découverte sera, sans aucun doute, la présence de vaseline, de mentholantum, de lubrifiant et de coton, des objets  bien connus chez les homosexuels. Dans le quartier, les habitants, sans doute surpris par les nouvelles, n’en revenaient pas. Le père du marabout, grand érudit à Rufisque, a piqué une crise et s’est évanoui.


Cuisiné une seconde fois, Serigne Mame Mor se débine et se braque. Il  rejette en bloc toutes les accusations de ses élèves. La police revient à la charge et contraint le marabout à subir des tests pour prouver qu’il n’a aucune maladie sexuellement transmissible. Le test reste négatif. L’enquête se poursuit et la police attend d’éventuelles réactions.


Selon des informations, Mame Mor n’en est pas à ses premiers actes de pédophilie. Certaines de ses victimes ont plus de 16 ans et sont prêts à avouer. D’autres enfants de l’école qui se sont confiés aux parents sont prêts à témoigner. On parle de plus de vingt victimes. Ce marabout père de trois enfants, né le 1er décembre 1974, va payer très chèrement ses agissements. En effet, il sera déféré ce vendredi.

Source : seneweb

D'autres articles sur le même sujet :

 



Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :