Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"...Luis Urzua, 54 ans, était le chef d'équipe lorsque la mine s'est effondrée le 5 août, bloquant ces 33 mineurs à 625 mètres de profondeur. Il a pris les choses en main, organisé la vie du groupe et prévenu qu'il ne quitterait pas la mine tant que tous ses hommes ne seraient pas remontés sains et saufs à la surface...."

Les 33 mineurs bloqués pendant plus de deux mois au Chili ont tous été ramenés à la surface mercredi au terme d'une opération de sauvetage plus rapide que prévu, empreinte d'émotion et hautement médiatique. Le dernier d'entre eux, Luis Urzua, a été remonté moins de 24 heures après le premier. Jamais des mineurs n'avaient survécu aussi longtemps après un accident et leur sauvetage a captivé le monde entier.

Comme tous ses compagnons, Luis Urzua a été placé dans une étroite nacelle hissée dans un conduit spécialement percé pour l'occasion. Et comme eux, il a reçu un accueil de héros lorsqu'il est apparu à la surface au-dessus de la mine d'or et de cuivre de San José après 69 jours dans les entrailles de la Terre. La foule rassemblée dans le désert d'Atacama dans le nord du Chili a explosé de joie. Des chants et des cris ont retenti, des drapeaux chiliens ont été agités. Les cloches ont sonné dans tout le pays lorsque le premier mineur a été extrait du puits.


Comme le Chili, fier de cette opération couronnée de succès, une grande partie du monde a suivi ce sauvetage en direct à la télévision via les 1.500 journalistes présents. Luis Urzua, 54 ans, était le chef d'équipe lorsque la mine s'est effondrée le 5 août, bloquant ces 33 mineurs à 625 mètres de profondeur. Il a pris les choses en main, organisé la vie du groupe et prévenu qu'il ne quitterait pas la mine tant que tous ses hommes ne seraient pas remontés sains et saufs à la surface. Pendant toute la journée de mercredi, les mineurs ont été ramenés un à un, chaque remontée durant environ un quart d'heure dans une nacelle à peine plus large que les épaules d'un homme, peinte aux couleurs du Chili et baptisée Fénix, du nom de l'oiseau mythique renaissant de ses cendres.


Bonne santé

Les secouristes descendus dans la mine pour installer les rescapés dans la nacelle sont aussi remontés. Tous les mineurs ont été jugés en bonne santé pour des hommes ayant passé plus de deux mois sous terre, à l'exception de l'un d'eux souffrant de pneumonie et auquel des antibiotiques ont été prescrits. Ils doivent subir des examens médicaux. Ils portent des lunettes aux verres très sombres afin de ne pas abîmer leurs yeux habitués à l'obscurité.


Après l'effondrement de la mine, ils étaient passés pour morts pendant 17 jours jusqu'à ce qu'ils soient repérés vivants à travers un conduit très étroit. Ce conduit a ensuite servi de cordon ombilical pour faire parvenir aux reclus de l'eau et des vivres et leur permettre d'établir des contacts avec leurs proches et de garder le moral pendant la longue attente. Ce sauvetage réussi est aussi un succès pour le président chilien Sebastian Piñera, qui a donné l'accolade à chacun des mineurs à mesure qu'ils apparaissaient à la surface. Après l'accident, il a ordonné un renforcement des règles de sécurité dans les mines. Cette opération pourrait aussi avoir des conséquences diplomatiques puisque l'un des 33 mineurs sauvés est bolivien. Le président bolivien Evo Morales a remercié Sebastian Piñera et son gouvernement alors que la Bolivie et le Chili entretiennent des relations tendues en raison de la volonté bolivienne d'obtenir un accès au Pacifique.

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0