Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

inconnu.gif
Bingo ! La nouvelle vient de tomber, Mahamat Zène Bada, le bulldozer de la mairie de N'djaména, vient d'être mis aux arrêts au garage administratif.

Nous l'avions écrit à deux reprises dans nos éditions précédentes que les contrôleurs d'Etat avaient épinglé l'édile de la mairie de N'djaména pour sa gestion calamiteuse. Nous avons aussi écrit que Deby l'avait lâché et qu'il devra rendre compte dans les plus brefs délais. Nous sommes heureux que l'information de notre source se confirme aujourd'hui.

Ainsi donc les parrains composés de quelques soudards Itno managés par le Ministre des infrastructures, M. Adoum Younousmi, n'ont pu sauver la marionnete de la Mairie de N'djaména. En réalité, il s'est avéré plus simple pour eux de le laisser se noyer que de lui jeter des bouées de sauvetage sans grande utilité.

Sentant l'étau se resserrer autour de sa personne, Mahamat Zène Bada avait menacé il y a quelques jours de balancer tous ses complices si jamais on met la main sur lui. C'est chose faite maintenant. En plus quelle facture : 4 milliards de francs Cfa ! Ce n'est pas étonnant quand on sait que Monsieur le Maire aménage un rond-point à 18 milliards francs Cfa. Mais parions que l'ex-maire de N'djaména ne pipera mot.

Zène Bada se rappelle certainement comment le clan Deby a empêché Adouma Ali Ahmat, le présumé assassin de l'homme d'affaire Soudanais Acheikh Ibni Oumar Idriss, de s'exprimer lors de la mascarade du procès du 5 novembre 2003 qui le condamna à mort. Ils lui ont tout simplement déchiré la langue avec un rasoir. Puis ils se sont empressés pour l'exécuter le lendemain à 6h du matin ne laissant aucune chance à son Avocat d'introduire une demande de grâce présidentielle.

Mahamat Zène Bada, le tout puissant Maire de N'djaména, l'homme qui passe outre les décisions de justice pour détruire des domiciles, sans verser aucune indemnisation financière, croupit cette nuit en prison où il retrouve ses anciens collaborateurs qui l'ont devancé sur ces lieux.

Les N'djaménois qui ont vu passer bien d'autres, regardent toujours devant et s'interrogent déjà sur le suivant devant le peleton. Les noms de Adoum Younousmi, Mahamat Hissein, Mahamt Orozi sont les plus fréquemment cités.

A suivre...

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0