Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous avons l’honneur de faire parvenir la présente lettre ouverte de propositions à l’attention de la Conférence-Débats des citoyens tchadiens pour exprimer notre point de vue sur quelques sujets brûlants qui pourraient être incontournables : Pourtant, on reproche aux colonisateurs d’avoir massacré de millions de tchadiens mais personne ne réclame rien et rien ne fait écho nulle part; on reproche le Président Tombalbaye  de plus de 200.000 mille morts mais personne ne réclame rien et rien ne fait écho nulle part; on reproche le Président Félix Malloum et le Colonel Kamougué (en plus de leur génocide des musulmans au Sud en 1979) de plus de 150.000 mille morts mais personne ne réclame rien et rien ne fait écho nulle part; on reproche à  Idriss Deby de 120.000 mille morts et plus grave il continue en ce moment même (sans tenir compte de Septembre noir de 1984 au Sud du Tchad), etc, dont les ¾ de tous les ossements de ces peuples martyrs se trouveraient à Ndjamena (ex-Fort-Lamy) dans un rayon de moins de 10 klm et tout ceci est déduit à 40.000 mille morts que Madame Jacqueline Moudeina aurait comptabilisé sous influence de pétrodollar et des agents spéciaux libyens et français au compte du seul Héros tchadien qui a sauvé pourtant le Tchad entier d’occupation libyenne ou d’annexion libyenne  grâce à la mobilisation et détermination de tous les tchadiens sans exception !  Je ne suis pas entrain de défendre Habré mais juste relater les faits et dire rien que la vérité. 
 
Vraiment le Président Sarkozy avait raison de dire que  « les africains ne sont pas entrés dans l’histoire » et d’ailleurs normalement c’est une insulte parce qu’il a généralisé tous les africains mais tellement que nous méritons d’être animal, aucune réaction n’a fait écho nulle part dans toute l’Afrique! On s'occupe seulement de nos interets personnels.
 
Abdoulaye Wade, juste à cause de confisquer le pouvoir de père en fils, a accepté de se soumettre et soumettre tout le pays Sénégal textuellement  aux ordres de Khadafi et de lobbys français tout en bafouant encore la constitution sénégalaise pour donner coûte-que-coûte l’occasion à ces criminels et terroristes de pouvoir se venger sur la tête de Président Habré.  Alors, où est l’honneur dans tout ça d’être président du Sénégal ou du Tchad dans l’histoire des africains ?
 
Personnellement, j'avais eu de révolte dans mon cœur contre le régime de Habré pendant qu'il était au pouvoir pour de raisons d’ordre idéologique et j’avais même  décidé, exactement en Août-Septembre 1983, en plein pouvoir de Habré de m’exiler plus loin du Tchad dont mes propres parents m’avaient dissuadé (ils peuvent confirmer aujourd’hui), mais aujourd'hui, je me suis rendu compte que si nous ne sommes pas de bœufs ruminants, malgré toutes sortes de reproches  que nous voulons à son encontre, Hissein Habré doit mériter tous les Honneurs au niveau national dans l’histoire du Tchad,  même par le régime d'Idriss Deby, s’il n’est pas antinational ! J’aime le président Tombalbaye, parce qu’il est vraiment nationaliste à mort et c’était d’ailleurs la raison pour laquelle les ennemis du Tchad l’avaient assassiné.
 
Par exemple, quel était le compte des droits de l’Homme de Napoléon Bonaparte ?  Mais aujourd’hui on le fait Héros.  Mais nous les africains, nous détruisons tout, cassons tout et brûlons tout ce qu’avait été fait ou réalisé comme bons ou mauvais par les ex-présidents, et où est l’histoire du Tchad dans l’avenir ?  Où est l’Honneur du Tchad aujourd’hui ?
 
Honnêtement parlant,  nous devons nous entendre sur une seule unité afin de chasser Idriss Deby et ses maitres, parce que c’est la meilleure des solutions, normalement; parce que c’est eux qui nous ont rendus tous malheureux aujourd’hui, tous les tchadiens sans exception devenons de «prostitués » de n’importe qui, moins encore des libyens mêmes;  «sans aucun Honneur» aux yeux du monde entier avec ce rang du Tchad le pays le plus corrompu sur la terre; aujourd’hui, à cause de ces pétrodollars  de Kadhafi et d’Idriss Deby, tous les tchadiens de l’extérieur comme de l’intérieur avons un pied dedans, un pied dehors et c’est cela le vrai mal même! Comment ça fait-il que nous ne pouvons ni supporter le chaud, ni supporter le froid ? Par exemple, regardez ce que beaucoup de chefs rebelles avaient fait avec leur propre conscience!  Ils auraient cru à des illusions de leur beau vieux temps avec le tyran Deby! Mais ils ont vraiment sous-estime qui est Idriss Deby. Idriss Deby a abattu notre frere, le GL Abbas Koti Yacoub qui etait le mari de sa propre soeur sans aucune hesitation! Hei, tchadiens, chers freres, unissons-nous pour faire partir Idriss Deby !
 
Alors, chères sœurs et frères, vous qui avez préparé cette belle occasion de se parler, vous voudriez bien vouloir faire de cette Conférence-Débats,  une occasion de se fixer des objectifs nécessaires à mettre de l’avant, ce qui va sauver le Tchad d’un despotisme total, parce qu’Idriss Deby ne va jamais changer pour céder le pouvoir à son vivant, parce qu’avec Idriss Deby aucun avenir du Tchad, personne de nous ne peut dire le contraire si nous disons la vérité;  enfin, les voilà ce que nous vous proposons, les (3) trois solutions à la Conférence-Débats  de citoyens tchadiens du 27 Novembre 2010 à Paris, en France :

a) Première proposition; nous vous proposons de mettre à profit la Conférence-Débats sur une possibilité que le Tchad redevienne une partie intégrante de la France Libre. À mon avis personnel, ça serait l’une de meilleures solutions, parce que, malgré les affres de la colonisation française, avec une option d’être français les générations futures pourraient  peut-être connaître un meilleur lendemain.

b) Deuxième proposition; nous vous proposons de faire en sorte que la Conférence-Débat mette à profit la division du Tchad en autant de Républiques indépendantes que les langues parlées au Tchad (s’il le faut) pour avoir la paix entre tchadiens.


c) Troisième proposition; nous vous proposons de demander ou de recommander unanimement aux français de nous aider à nous débarrasser d’Idriss Deby le plus vite possible pour que les peoples tchadiens soient hors de tous ces malheurs que nous vivons aujourd’hui avant toute chose.

 
Le plus important, c’est d'être objectif dans l'intérêt de la Nation Tchadienne avant de penser à quoique ce soit, sinon, avec division ou pas, nous étions, nous les sommes et nous les serons esclaves toujours, soit de anciens colonisateurs, soit de nouveaux colonisateurs (libyens) ou de deux, parce qu’ils pourraient s’entendre le partage du Tchad selon leurs intérêts,  et n’écartons pas encore les intentions conquérantes et terroristes du régime libyen d’où notre seul salut résidera dans notre unité d’abord!
 
Korei Djimi, président de RTJ.
26 Novembre 2010.
dkoreimi@live.ca;  
kodjimi@yahoo.fr

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :