Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

debyoutLa révolte contre la dictature, l'oppression, l'injustice et la mal gouvernance gagne chaque  jour du terrain dans notre pays. Petit à petit mais surement et irréversiblement, la révolution est entrain de s'installer dans tout le pays. Sur Facebook, le nombre de membres du groupe "Deby Dégage" croît à un rythme effréné, unissant toutes les sensibilités autour d'un seul et unique objectif : le départ de Deby et de sa bande de prédateurs qui assiègent le pays depuis une vingtaine d'années.

Des signes qui ne trompent pas et des actes concrets sont quotidiennement posés par des patriotes déterminés à mener la révolution à son but. Tel le vaillant peuple libyen qui se bat pour mettre fin à la plus vieille dictature au monde, le peuple tchadien ne fera pas moins avec Deby.


Idriss Deby Itno sait parfaitement que la coupe est maintenant pleine et qu'il vente ou qu'il pleuve, la marmite va exploser. Comme tous les lâches, il se prépare à frapper le premier. Mais cette fois-ci, Deby ne sait pas sur qui tomber, qui arrêter et broyer pour intimider le reste. C’est tout le peuple qui le fixe et attend le moment opportun pour l’étrangler. Avec ses sbires, on les voit s’agiter, se regrouper, sortir les armes, filer d’un coin de la ville à l’autre. Ils jouent à se faire peur !


En Libye, les mercenaires Tchadiens envoyés par Deby sont très inquiets à cause de la tournure des évènements avec l’intervention militaire de la communauté internationale, ils se posent des questions sur leur survie au cas où Khadafi tombe. Ce qui est une évidence.  


Malgré les assurances de Deby, des informations font état de défections dans les rangs des mercenaires Tchadiens, plusieurs dizaines seraient même déjà arrivées au Niger. Le Guide quant à lui se cache bien quelque part et continue de réclamer chaque jour à son serviteur Deby des renforts et encore des renforts, lui demandant même de laisser tomber l'élection présidentielle pour l'année prochaine.


Avec les élections législatives, le plus sceptique des Tchadiens a été édifié sur ce que représente les 20 ans de régime "démocratique" d’Idriss Deby. Fraude, amateurisme, intimidation, insolence, gaspillage, etc. résument ces élections honteuses et dévalorisantes pour le Tchad.

Très courageusement, l’opposition a fait admettre au pouvoir ses déboires et à son chef ses turpitudes démocratiques. L'air du temps oblige. Le régime a reculé une première fois en reportant les échéances de l’élection présidentielle. Preuve que le vent de la liberté soufle dans notre pays. Et voilà que les principaux challengers Yorongar - Kebzabo - Kamougué ne reculent pas et suspendent leur participation à cette mascarade électorale. Deby se retrouve donc seul, contre lui-même comme toujours, dans cette élection sans enjeu, ni intérêt et qui ne prête à aucune attention de la communauté internationale. Car Deby et Khadafi, c'est du pareil au même. Ils doivent dégager.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0