Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMMUNIQUE DE PRESSE


Libérez Bebkika Pasoua Alexiis  et ses compagnons


Droits de l’Homme Sans Frontières (DHSF)  exprime ses vives préoccupations au sujet de l’enlèvement de nombreux jeunes dont Bebkika Passoua Alexis  le 8 mai 2011 au moment où ils s’apprêtaient de voyager.


En effet, selon les informations reçues, le Jeune Bebkika étudiant en 2e Année à l’Université de N’Djamena avec ses compagnons ont été enlevés alors qu’ils étaient à une agence de voyage de la place. Nos sources indiquent que ces jeunes ont été enlevés par les inconnus à bord d’une voiture dont l’immatriculation n’a pas été relevée. Ils ont rejoint les autres dans une autre voiture garée en dehors de l’agence à bord de laquelle un autre jeune menotté les attendait. Aucun motif n’a été avancé et tous ces jeunes sont détenus dans un lieu secret. Depuis ce jour, les familles des victimes n’ont aucune nouvelle  d’elles et toutes sont inquiètes pour leur vie.


Bien avant ces enlèvements, des rumeurs persistantes ont fait état d’enlèvements de nombreux autres jeunes après des graffitis sur le mur courant mars 2011. Ces jeunes sont portés disparus jusqu’à ce jour.


Notre organisation  est inquiète pour la vie et l’intégrité de tous ces jeunes ; c’est pourquoi nous  dénonçons et condamnons ces enlèvements qui sont en violation de la Constitution et de tous les  engagements internationaux du Tchad.

 

DHSF exige que tous ces jeunes enlevés par des inconnus soient libérés ou  présentés au juge si une charges quelconque pèse contre eux et que des sanctions exemplaires soient prises à l’encontre des auteurs de ces enlèvements quelque soit leur rang et leur position sociale.

 

Fait à N’Djamena le, 13 mai 2011

 

Le Président

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :