Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Electiontchad
A 72 heures du vote, les Ndjaménois ne manifestent aucun signe d'intérêt pour cette élection présidentielle sans réel enjeu politique. Dans les préfectures, n'en parlons pas, c'est l'indifférence totale, les populations s'interrogent même sur l'utilité d'une telle élection :  "Deby n'a pas été vaincu par les armes, ce ne sont pas les papiers qui vont  le faire tomber."  affirme avec beaucoup d'humour un groupe d'hommes à Bokoro. On s'achemine inévitablement vers un raz de marée d'abstention sur tout le territoire national.

Malgré tout, on voit des gesticulations grotesques de certains responsables et militants du MPS qui s'agitent comme de vrais diables pour créer vaille que vaille une ambiance électorale, mais la population reste de marbre et s'occupe plutôt de ses difficultés quotidiennes. Il est absolument insoutenable de voir un certain Mahamat Hissein, Idriss Ndellé Moussami ou encore Gamar Sileck perchés comme de vrais gorilles sur des ritulantes 4X4, sillonner les artères de la ville, dépensant sans compter et criant à tue-tête les louanges de leur maître de toujours, le Sultan Idriss Deby 1er. Comme quoi, il y a des gens qui gagnent leur réputation dans la supercherie.
Il y a des gens qui gagnent leur réputation par supercherie, mais la vôtre est un légitime acquêt.

 

 

Mais comme se tromper soi-même est une vaine prétention, les acolytes de Deby qui voient arriver le tsunami de l'abstention, tentent de limiter les dégâts. C'est ainsi que la CENI a été sommée de passer à la vitesse turbo dans la distribution des cartes électeurs. Près de 320 bureaux (table + chaises sous un arbre) ont  été ouverts dans les quartiers de Ndjaména afin de faciliter aux électeurs le retrait des cartes, mais en vain, ces derniers se font toujours désirés.

 

Selon un des responsables de la fameuse CENI, Monsieur Naham Brahim, le taux de retrait des cartes d'électeurs à Ndjaména reste en deça de 40 %. Quand on sait que Ndjaména est le centre qui enregistre le plus d'inscrits sur la liste électorale, l'abstention atteindra sans nul doute un taux jamais égalé en Afrique. D'après des fins observateurs, le taux de participation de cette élection présidentielle ne dépasserait pas les 12 %. Ce sera un résultat à inscrire dans le livre Guinness des records. Mais comme le ridicule ne tue pas au pays du Sultan Idriss Deby 1er, on nous servira des résultats bien étudiés, bien maquillés, à la françafricaine. Au finish, fraude à ciel ouvert, élection contestée dès le départ, confiscation donc du pouvoir par une bande de crapules armées, illégalité et illégitimité constatées pour Idriss Deby. Néanmoins, ira t-on cueillir Deby comme Gbagbo ? NON. Le peuple peut encore attendre à moins qu'il ne fasse sa propre révolution. 

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0