Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 23 septembre, une autre rébellion, l'Alliance nationale pour le changement démocratique (ANCD), avait signalé que les rebelles tchadiens basés au Soudan faisaient l'objet depuis deux à trois mois de sollicitations de la part de responsables soudanais tendant à les désarmer.

Par ailleurs, dans un autre communiqué reçu dimanche à l'AFP, des rebelles «issus de différents mouvements» affirment avoir créé le 28 septembre, à Ainsirou, au Darfour (ouest du Soudan), un mouvement «dénommé Concorde nationale de la résistance pour la démocratie (CNRD)».


«Nous avons décidé de nous organiser (...) pour faire de la résistance», a indiqué Abakar Tollimi, ex-secrétaire général de l'UFR, désigné pour présider la CNRD, précisant que le mouvement comptait «plus de 500 à 600 hommes».


«Notre voeu est qu'il y ait des pourparlers avec le gouvernement du Tchad qui nous amènera à nous entendre et à regagner le pays», a-t-il expliqué.


Depuis janvier, le Tchad et le Soudan sont engagés dans un processus de normalisation de leurs relations après cinq ans de guerres par rébellions interposées. Ce réchauffement s'est traduit notamment par des visites historiques de leurs dirigeants l'un chez l'autre. En gage de bonne foi, chacun a aussi expulsé récemment des chefs de mouvements armés hostiles à son voisin.

Tag(s) : #Politique