Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cartesoudan-copie-1.gifPosition actuelle des forces de l'UFR. 

Position des forces du MJE après accord de Doha


Position de la force mixte Tchad-Soudan









L'excès est nuisible dit-on. Cela se vérifie avec Deby. Depuis quelque temps, le Raïs Tchadien multiplie les bourdes diplomatiques et politiques. En effet, emballé par l'offensive ratée des forces unifiées de l'UFR au mois de mai dernier, Idriss Deby s'est  depuis confortablement installé sur un nuage où il n'a pas l'intention d'y redescendre de si tôt.

D'abord, il faut dire comment Deby a vite oublié les accords passés avec la bande de Soubiane Hassaballah, le fameux MN. Cet accord, même si dès le départ, a été simplifié à sa formule la plus banale possible (présence des voyous comme Abderamane Moussa et Ahmat Yacoub Dabio pour la signature), il devrait en principe avoir un semblant d'exécution, rien que pour la forme. On s'attendait même, vu le contexte du ralliement, à ce que Deby fasse un petit geste de reconnaissance. Mais non, toujours rien. La bande de Soubiane après avoir revé un temps (primature, Sg Mps), continue de tourner le pouce et à ronger les ongles. Et ce n'est demain la veille.

Ensuite, fort de sa petite victoire militaire sur l'UFR, Idriss Deby a vite remis dans les tiroirs les accords du 13 août 2007 signés avec l'opposition politique « démocratique ». Accords, pourtant fortement agités avant l'offensive avortée de mai 2009. Aujourd'hui, on voit Lol Mahamat choua, Saleh Kebzabo et d'autres semblables s'aplatir complètement devant Deby qui les piétine allègrement à chaque coin de la rue. Affirmer que la survie de cette opposition intérieure n'a rien à voir avec celle qui résiste à l'Est, c'est tout simplement faire preuve de sodomie.
  

En fin, le déplacement inopiné d'Idriss Deby à Khartoum a permis au monde entier de découvrir encore plus toute l'incohérence qui caractérise l'esprit tordu de l'ivrogne tchadien. Voilà un type qui parle de la paix avec ses voisins et ignore ses propres frères. Drôle de conception de la paix !

Surtout quand on sait qu'à l'heure actuelle, le Soudan héberge toujours sur son sol près de 10.000 tchadiens armés et qui ne sont pas prés à se rendre. Le jour même de l'arrivée de Deby à Khartoum, les chefs rebelles recevaient leur PGA du mois de février qui a été, semble t-il, même augmentée. Attendons voir celle de ce mois de mars pour comprendre quelque chose.

De tout temps, la communauté internationale a manœuvré pour cacher le rôle néfaste du Tchad dans la crise du Darfour et notamment son soutien militaire, financier et politique aux différents mouvements armés darfouris. Les réfugiés soudanais ont été pris pour prétexte pour justifier le déploiement de toutes sortes de forces étrangères et d'ONG douteuses qui menèrent des campagnes virulentes contre Al Béchir, ce qui lui a finalement valu une inculpation devant la CPI. Aujourd'hui, les pauvres refugiés darfouris sont oubliés, personne ne parle d'eux et ne soucie plus de leur sécurité. Mieux, Deby ne cache plus qu'il est le parrain des différentes rébellions du Darfour dont la principale force est le MJE. A Doha, Deby s'est même offert le loisir de traîner avec lui son mouton, le Dr. Khalil Ibrahim. Quel aveu ! Qui a vu un jour Al Béchir avec Mahamat Nouri ou Timane Erdimi ? Si demain cet nième accord capote, les Soudanais sauront quoi montrer.

Tout compte fait, les accords de Doha permettront le cantonnement des forces du MJE  au Darfour. Il semblerait que les éléments du MJE seront placés derrières les bases des forces de l'UFR actuelles. Sans oublier la force mixte de sécurité et de surveillance constituée des forces tchadiennes et soudanaises qui s'étalera tout le long de la frontière Est. Ce qui veut dire que si les forces de l'UFR veulent bouger, elles devront d'abord affronter celles du MJE puis la force mixte tchado-soudanaise avant de rencontrer les forces de Deby en territoire national. Tout un programme !

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0