Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

islomochretien.jpg
Dans les saccages et incendies de sept (7) de leurs lieux de culte, les autorités religieuses de la communauté évangélique au Sénégal accusent les imams et l'église catholique. Exigeant la lumière de l’Etat, elles annoncent une marche pacifique le dimanche 10 juillet
.

 
Les récentes attaques perpétrées contre certaines églises ont suscité les réactions des pasteurs responsables de la Fraternité évangélique du Sénégal (Fes). Après avoir dénombré 7 lieux de culte qui ont fait l’objet de saccages, de la part «d’une jeunesse en furie», le pasteur Eloi Sobel Dogue, président de la Fes, a exprimé les regrets de ses frères, non sans déplorer le silence troublant des autorités de ce pays. Au cours de la conférence de presse qu’il animait avec ses collègues, Pasteur Dogue a relevé leur différence avec les «Témoins de Jéhovah» et a fustigé le fait que «depuis une décennie, des personnes bien averties qui se disent responsables religieux, s’érigeant le droit d’éduquer les masses, continuent sciemment d’entretenir de façon systématique un amalgame entre les communautés religieuses et ourdissent des complots bien planifiés pour inciter des jeunes sur qui repose l’espoir de toute une nation à cultiver la haine et la xénophobie à l’égard de leurs frères africains d’autres confessions religieuses en les nommant ‘Gnag’».
 
Or, précise M. Dogue, ces autorités religieuses «oublient que, certes, au Sénégal, si ces églises sont minoritaires, elles sont majoritaires dans la plupart de ces pays d’où viennent les victimes de ces violences et où vivent également plusieurs de nos compatriotes». D’où ses craintes que cela puisse mener à l’application d’une réciprocité entre les non Sénégalais croyants à l’Evangile et victimes de ces agressions et nos concitoyens vivant à l’étranger.
 
«La déclaration commune de ceux qui se nomment Association des imams et prédicateurs musulmans et du chef de l’Eglise catholique du Sénégal sont comme des bénédictions accordées aux agresseurs» a déploré le pasteur Dogue. Lequel estime que le mutisme de ces autorités religieuses les «condamne». «Soit, ils cautionnent de telles actions ou ils sont incapables d’assumer la fonction qu’ils réclament, car ne pouvant pas se faire respecter par leurs fidèles».
 
L’occasion a été saisie par la Fes pour lancer un «vibrant appel aux leaders religieux, leur rappelant, avec un grand regret, leur rôle d’orienter les populations vers la crainte de Dieu et l’amour du prochain». L’Etat a aussi été invité «à prendre les dispositions utiles pour que la lumière soit faite sur tous ces agissements qui n’honorent pas l’image du Sénégal dans le monde». Surtout que l’église même où vient prier l’essentiel des diplomates anglo-saxons à Dieuppeul a été caillassée, s’indigne le pasteur Félix Birama Ndiaye.
 
Le pasteur Dogue d’appeler «au respect de la légalité et au respect de nos valeurs culturelles. Ni la Constitution du Sénégal, ni la Charte africaine des droits de l’homme, ni la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen encore moins nos valeurs culturelles ne peuvent être évoquées pour justifier de tels actes». Quant à «la jeunesse consciente sénégalaise», elle a été invitée à faire preuve de retenue et de cultiver la paix et la cohésion sociale

Le pasteur Moïse Diémé a annoncé à sa suite l’organisation, le dimanche 10 juillet, à la place de l’Obélisque, d’une marche pacifique pour sensibiliser contre les attaques des églises évangéliques. Les dégâts à l’église des Parcelles assainies simplement estimés à 150 millions de francs.

Interpellé sur le bilan des saccages des églises, le président de la Fes a répondu qu’ils étaient en train de faire les évaluations. Il dira néanmoins que l’église érigée sur le site du Cinéma des Parcelles assainies leur a coûté plus de 150 millions de F Cfa, sans parler des meubles, du matériel, de la sonorisation et l’enveloppe injectée pour la réfection des lieux. Sans oublier les dégâts matériels des 06 autres lieux de culte à Keur-Massar, Thiaroye, Cité Fada, Niary-Tally, Dieuppeul et Yoff.
 
Source : seneweb
Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0