Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 manif4.jpg

 

Alors que le débat sur la recevabilité de sa candidature fait rage dans son pays, Me Abdoulaye Wade semble ne pas s’inquiéter de la tension toujours perceptible après les violentes manifestations du 23 et 27 juillet derniers. Mieux, le quadragénaire Président Sénégalais s’atèle même à constituer un immense trésor de guerre, seul moyen qui pourrait lui permettre de créer véritablement la diversion au sein des populations sénégalaises pour faire accepter sa candidature à la prochaine élection présidentielle de février 2012 et en fin sa réélection.

Une option qui n’est pas forcément payable mais Wade a la certitude d’une chose : aussi bien l’opposition politique, les magistrats et les militaires que la société civile, les médias, les notables religieux et coutumiers, tout le monde veut et réclame de l’argent et est prêt à débrayer pour lui ouvrir la voie pour un troisième mandat constitutionnellement impossible.


Pour ce faire, il faut véritablement beaucoup d’argent. Des milliards. Déjà, on constate que les grands chantiers budgétivores de l’Etat ont été interrompus sine die, ce sont l’autoroute à péage, le nouvel aéroport international Blaise Diagne, etc. En revanche, d’autres projets ont été initiés dans le domaine de l’énergie, de la lutte contre les inondations, etc. qui engloutissent tout aussi des milliards sans que les résultats ne soient palpables.


Des observateurs avertis qui suivent l’actualité sénégalaise à la loupe, relèvent que depuis le 23 juillet 2011, Abdoulaye Wade, connu pour être un pigeon voyageur, est resté cloué au sol. Le seul voyage qu’il a effectué date du 11-12 août dernier au Tchad quand il a assisté à l’investiture du Dictateur Idriss Deby Itno. A cette occasion, la position du Président Sénégalais par rapport à la crise libyenne a été vivement critiquée aussi bien par les autorités tchadiennes que par leurs invités. Me Abdoulaye Wade a été pratiquement le seul chef d’Etat à ne pas applaudir chaudement le représentant du Colonel Khadafi à son entrée dans la salle de conférence où le diplomate libyen a reçu un accueil très chaleureux (standing ovation). Notons que la France n’a pas été représentée à cette cérémonie, même pas par son Ambassadeur en poste à Ndjaména. La présence du Président Soudanais El Béchir et celle du repésentant du Guide libyen expliquerait cette attitude. Y a problème !

sermentdeby.jpg
La fin justifie les moyens, dit-on. Abdoulaye Wade l'applique si bien, il n’est pas allé au Tchad pour assister uniquement à la prestation de serment d’un Dictateur criminel mais plutôt pour lui soutirer un maximum d’argent. Sur ce registre, aussi bien avec Khadafi que Deby, Abdoulaye Wade a toujours joué la carte Hissein Habré et à chaque fois il a gagné beaucoup d'argent. Rappelez-vous que Wade a réussi à encaisser du Tchad (ou plutôt de Deby) la somme de 2 milliards de francs Cfa soit disant pour financer le prochain procès de l’ancien Président Tchadien en exil à Dakar.


valise_argent.jpgCette fois-ci encore, le Président sénégalais a frappé un grand coup. Outre les deux Limousines hors série offertes par Deby (allez chercher leur valeur), tout le monde a remarqué les deux valises bourrées d’argent remises à Wade à son départ de Ndjaména. Dieu seul sait combien il y en a dans chacune et quelle est la contrepartie ?


Aussitôt arrivé à Dakar, Abdoulaye Wade entre en précampagne électorale. Il multiplie les audiences au palais présidentiel transformé à l'occasion en véritable permanence de son parti politique. Ramadan oblige, l’Association des imams du Sénégal a été la première à être reçue et les Imams ont prié pour …. sa réélection en 2012. Une enveloppe de 200 millions de francs leur a été offerte. Puis c’est au tour du jeune lutteur en vogue, Balla Gaye 2, icône de la jeunesse sénégalaise, d’être inondé par les cadeaux de Wade :
 

     - 1 Toyata 4x4 V10

- 2 Pick-up L200

- 1 Minibus

     - 1 Salle d’entrainement et de musculation équipée

     - 50 millions de francs Cfa.  


Par ce clin d'oeil, Wade espère calmer l'ardeur de la jeunesse sénégalaise qui fait bloc autour du mouvement "Y EN A MARRE" qui, de concert avec l'opposition politique et la société civile, exige le respect de la Constitution et donc la non candidature de Wade à l'élection présidentielle de février 2012.

manif5


Véritable père noel en ce mois de Ramadan, le président Abdoulaye Wade sillonne la ville pour présenter des condoléances dans les quartiers et à chaque fois, comme le veut la coutume, il laisse une lourde enveloppe, parfois source de problèmes. C’est ainsi qu’il a été durant la semaine chez un de ses meilleurs soutiens électoral, un Marabout mouride qui sensibilise ses disciples et exige d’eux de présenter leur carte d'électeur à chacun de leur rassemblement hebdomadaire, Wade a laissé sur place un demi milliard de francs.

 


Cette subite fortune de Wade n'est pas passée inaperçue. La presse sénégalaise a vite indexé le monarque Deby qui s'est substitué à feu Omar Bongo Odimba en Afrique centrale et qui distribue à tour de bras les royalties du pétrole tchadien. L'architecte Pierre Goudiaby Atepa est devenu une sorte de courroie de transmission entre les autorités tchadiennes, la présidence sénégalaise et les hommes d'affaires sénégalais spécialistes de la surfacturation et des magouilles de tout genre. Pauvres tchadiens...

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0