Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le fils du Premier président du Tchad, Salomon Ngarta Tombalbaye, est décédé la semaine dernière à Paris en France de suite d’une longue maladie. Paix à son âme.

Beaucoup d'entre nous n'avait pas connu le régime Tombalbaye. Salomon, à l'exception du reste de la famille, a tenté de se lancer dans la politique, sans grand succès.

Rappelons qu’avec l’avènement du multipartisme au Tchad, Salomon Tombalbaye a fait le choix de rentrer au pays et s’y installer. En 1993, Idriss Deby a fait rapatrier les restes de Tombalbaye à son village natal à Bébédja, une cérémonie officielle a été organisée et honneur lui été rendu. Il faut rappeler que Kamougué et ses acolytes qui avaient assassiné le premier président  du Tchad lors d'un coup d'Etat militaire le 13 avril 1975, ont jugé nécessaire de l'enterrer très loin d'eux pour conjurer dit-on les mauvais sorts. C'est ainsi que Tombalbaye a été enterré aux alentours de la ville de Faya.

Salomon Tombalbaye s’est lancé à son tour dans la politique et a même créé son parti le MDST. Faute d’une assise nationale minimale, son parti politique n’a jamais pu fonctionner et encore moins participer à une élection. En définitif, il a préféré fondre son parti dans la mouvance présidentielle. Autant dire que Salomon a fait l'amer constat de la mort politique du PPT/RDA et du MNCST.

Nommé Conseiller à la Présidence de la République, Salomon Tombalbaye n’a pu jouer un rôle politique déterminant. Il aurait même été combattu en interne par des frères qui gravitaient autour de Deby. Malade, il a s'est discret et était régulièrement absent du territoire national.

A la fin de l’année 2009, très affaibli, il rentre au pays. S’en suit une hospitalisation pour une longue durée. Sa famille le convainc de suivre des traitements traditionnels au village, mais sans réelle amélioration pour sa santé. Réadmis à l'hopital pour une seconde hospitalisation à N'djaména, sa famille se réunit et envisage son évacuation en France. Elle sollicite le concours de l'Etat.

Le Premier ministre sortant, Monsieur Youssouf Saleh Abbas, remettra une somme de 10 millions de francs Cfa à la famille (oncles, cousins). Malheureusement, cette dernière s'éclipse dans la nature avec la cagnotte, abandonnant le patient à son triste sort. Salomon  rassemble ses dernières forces, saute sur un taxi et débarque à la primature. Scandale, car le malade, très affaibli, pouvait  à peine tenir sur ses jambes. Le personnel l'assiste pour l'introduire dans une salle. Séance tenante, l'ex-Premier ministre débloque un autre budget pour son évacuation sur Paris et charge son Conseiller chargé de la Santé de ce dossier.

Ainsi Salomon Tombalbaye a été évacué sur la capitale française. Malheureusement, il décéde durant ce voyage, dans l'avion. Son corps a été donc rapatrié et il a été inhumé dans leur  village natal de Bébédja.


Salomon, célébre Roi d'Israel, selon la Bible (I Rois, 11, 3), a pris 700 épouses et 300 concubines. Il laissa se développer des religions païennes dans son entourage « et il arriva, au temps de la vieillesse de Salomon, que ses femmes détournèrent son cœur auprès d'autres dieux » (I Rois 11, 4 et 5). L'infidélité de Salomon à garder l'alliance avec Dieu entraîna la colère divine : « Parce que tu as fait cela, (...) Je t'arracherai le royaume (...) Seulement, Je ne le ferai pas dans tes jours, à cause de David, ton père. Mais Je l'arracherai de la main de ton fils. » (I Rois 11, 9 à 13).

À la fin du règne, la levée de lourds impôts et l'institution de la corvée provoquent des révoltes qui aboutiront à la partition du royaume d'Israël après la mort de Salomon. Selon le Coran, Salomon (Soulayman) n'a jamais été mécréant et n'entraina pas la colère d'Allah.

 

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :