Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 mamanerfi.jpg christophe boisbouvier
Mamane Christophe Boisbouvier



Mamane, l'humoriste Nigerien de RFI, Président de la très très démocratique république du Gondwana, était cette semaine l'invité de l'émission "Appels sur l'actualité" de RFI. Emission animée par le très sélectif Juan Gomez, journaliste à RFI aussi. En effet, ce monsieur est connu pour sa censure des idées qui ne rentrent pas dans la moule de la radio. Ceux qui ont déjà participé à l'émission ou tenté de le faire sans succès, doivent savoir que Juan Gomez vous coupe très rapidement le micro ou ne vous rappelle même pas dès lors que vous n'abordez pas dans le même sens que la ligne directrice de RFI. Si par exemple vous appelez pour défendre Hissein Habré ou pour critiquer Idriss Deby, vous avez moins de chance de passer à l'antène.  Pour éviter ce piège et passer à l'antène, alignez-vous sur la position soutenue par le journaliste quand RFI vous appelle la première fois, vous êtes en ce moment hors antène, dites leur ce qu'ils veulent entendre. Mais quand RFI vous rappelle, vous passez en direct, profiter pour débiter ce que vous voulez dire. Mais attention ! soyez précis et rapide car Juan Gomez dispose de tout un armada d'astuces pour vous couper le micro.

 

En recevant Mamane à "l'appels sur l'actualité", on s'attendait à ce que les auditeurs puissent poser des questions et discuter plus sérieusement avec l'humoriste afin qu'il leur dise un peu plus sur sa comédie politico-médiatique, essentiellement axée sur le dénigrement du continent africain. Mais malheureusement, au lieu de Mamane, nous avons eu à faire au président du Gondwana. Ce fut décevant. Imaginez qu'un auditeur qui appelle du RDC ou de la Guinée Conakry où la communication coûte les cheveux de la tête pour poser une question sans obtenir une réponse.

Mais comme on ne peut se foutre continuellement des gens, Mamane va d'entrée de jeu commettre une erreur monumentale. Il lance à l'endroit de son interlocuteur : "pourquoi quand les autres présidents voisins du Gondwana viennent en France, c'est toujours Christophe Boisbouvier qui les interviewe. et pas moi ...". Un lapsus lourd de sens. En effet, il faut écouter Monsieur Boisbouvier avec Deby, Sassou, Ali Bongo et même Alpha Condé ou encore tout récemment sur la crise ivoirienne, l'homme aboie carrement. Il vous pose une question et le temps que vous cherchez la réponse, il vous la donne, toute faite. C'est la françafrique qui se dégage de sa gueule à chaque fois qu'il l'ouvre. Merci Mamane, pour une fois tu défends ton continent.

 

 

 


Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0