Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un certain Monsieur du nom de Philippe Hugo s'identifiant comme directeur de recherche à l'IRIS, croyait avoir apporté son point de vue dans une interview le 1er Juin 2010 (source AFP), que nous avions lu dans differents Blogs et siteweb sur les causes de l'échec de processus démocratique dans les pays ex-colonies françaises. Ce Mr a posé et répondu à ces quatre(4) questions suivantes :
1- Pourquoi, après le bref élan démocratique consécutif au discours de la Baule de François Mitterand en 1990, les ex-colonies françaises replongent-elles dans l'instabilité ?
2- Comment expliquer les cultes du pouvoir personnel dans les Etats africains ?
3- Pourquoi violences et guerres civiles ont-elles émaillé les dix dernières années ?
4- De quelle manière la communauté internationale peut-elle soutenir les efforts démocratiques ?
Et ce dernier d'avoir aussi mentionné ce que Montesquieu avait conclu depuis de siècles, "l'absence d'équilibre de pouvoirs" comme un grand deni.
 
D'une part, notre réaction au 25e Sommet France-Afrique à Nice du 31 Mai-1er Juin 2010 est tout à fait légitime de ne rien ésperer de cette rencontre annuelle d'un président de la France et ses sujets ! Personne n'attendait quelque chose de positif en matière des droits de peuples esclaves ! Le problème de l'Afrique n'est pas un problème de haute fonction, ni de beaux diplômes, ni de manque des ressorces, ni de langues mais les vraies causes de l'échec de procéssus démocratique en Afrique, surtout dans les ex-colonies françaises c'est bel et bien la dictature érigée en système de gouvernance ! La justice est le plier principal de toute harmonisation et construction d'un digne developpement socio-économique, d'une société des hommes.Pour qu'un peuple aspire à la justice et à la démocratie, il faut que les (4) quatre principaux pouvoirs(le legislatif, le judiciaire, l'executif et la presse) soient totalement indépendants, libres et transparents !
 
D'autre part, pour revenir aux questions de Mr Philippe Hugon, nous avons notre propre point de vue.
Concernant la 1ère question, nous pouvons dire que le souci premier de Mr François Mitterand n'était pas de chercher à réaliser une démocratie quelconque dans ces pays mais plus tôt comment renforcer le système françafricain, qui dit système françafrique, dit l'héritage aux héritiers, en d'autres mots, trouver des hommes cupides, des personnes apâtrides, les amener au pouvoir, les maintenir et les soutenir de père en fils contre la volonté de peuples afin de mieux exploiter toutes les richesses sans partage ! Par exemple, pourquoi Gabriel Lisette, Felix Eboué, etc, avaient-ils été mis comme dirigeants de l'Afrique Equatoriale Française(AEF) et de l'Afrique Occidentale Française(AOF)?, pourtant qu'ils n'étaient même pas africains ? Ils avaient massacré beaucoup des africains autant que les autres esclavagistes ! Plus grave encore, regardez, au 21ème siècle, la honte que ces dictateurs nous font aux yeux du monde entier et de la jeunesse africaine ! Ils prennent Sarkozy comme leur avocat auprès de l'ONU ! Pourquoi ? Est-ce que c'est une société privée de Sarkozy ?
 
Concernant la 2ième question, selon un proverbe du village, ce qu'on voit à l'oeil nu, ne peut être caché par une seule main, autrement la 2e question et la 3e question pourraient à peine avoir les mêmes réponses ou de pareilles aux mêmes; pourquoi n'y-a-t-il pas de cultes de pouvoir personnel, ni de rebellions ou encore de guerres ou de génocides en France ces à peine 100 dernières années ? Combien de fois nous avons besoin de répéter toujours ces choses à la longueur de décennies et de decennies ? Si ces dictateurs bêtes, voyous, voleurs et criminels veulent s'éterniser au pouvoir grâce à leurs maîtres, alors, pourquoi ne développent-ils pas leur pays en même temps ? Ces dictateurs, tous ont échangé toutes les richesses de leur pays avec leur fauteuil, par exemple, prenons le cas du Gabon, si c'était bien géré pendant toutes les quarante deux(42)ans de regne absolu de Omar Bongo, aujourd'hui le Gabon pourrait avoir le même visage de developpement que la France, pourquoi pas ?; et comparativement, les ex-colonies françaises maghrebines n'ont pas les mêmes problèmes d'ingerence que ces celles noires ! Les lobbys qui se succèdent au pouvoir en France gardent bien ces ex-colonies noires en otage pour que les peuples n'aient pas la parole afin qu'ils fassent tout ce qu'ils veulent là-dedans, n'est-ce pas ?

 

Concernant la 4e question, il y a beaucoup de gens qui prétendent être de hauts cadres et de personnes ressource mais on dirait qu'elles ignoraient pas mal de quoi elles parlent, c'est-à-dire, notre ami Mr Philippe Hugon fait comme s'il y a une communauté internatonale de qui ou sur qui les peuples pauvres pourraient compter encore pour avoir la paix totale, une vraie justice et une démocratie transparente un jour ! D'ailleurs, de plus en plus cette dite communauté internationale est devenue très ridicule en matières des droits de l'homme ! Où est la crédibilité de ces institutions telles que l'ONU, l'Union Européenne, etc, devant la manipulation par de phénomènes comme Sarkozy et Kouchner qui sont en train de téléguider ces dictateurs à massacrer le maximum de personnes qui luttent pour les droits de l'homme, la paix, la justice et la démocratie ?!

 

Korei Djimi president de RTJ

Tag(s) : #Politique