Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Une remise de dot, célébrée avec tous les honneurs, se transforme en un véritable cauchemar. Moins de 24 heures après avoir reçu la dot de sa fille Julie, Daniel, enseignant de son état, répudie, publiquement, sa femme, Mismadji.

Il y a en cause, 115.000 F Cfa, retirée par sa femme, sur les 300.000 F Cfa, représentant la dot que leur gendre a apportée. Juste après la cérémonie, dame Mismadji a remis les 115.000 F Cfa à sa grande-soeur, venue de Mandalia, dans le canton de Madiago.

Daniel, lui, croyait qu'à la fin de la cérémonie, sa femme allait lui restituer cet argent qu'elle a pris. A sa grande surprise, dans la matinée du dimanche, madame lui répond qu'elle a remis cet argent à sa grande-soeur pour soigner leur père gravement malade.

Après une brève discussion, Daniel pique une colère noire et demande à sa femme de quitter la maison. Il commence, lui-même, à jeter les effets de sa femme dans la rue. Les interventions des voisins ne calment pas la colère de Daniel. Julie aurait promis à son père de lui trouver cette somme d'argent s'il accepte de ramener sa mère à la maison, confient certaines sources proches de la famille.

Suivant les coutumes de la plupart des communautés du Sud du Tchad, la mère de la future mariée doit, symboliquement, prendre de l'argent de la dot, une part de l'argent, appelée communément « l'argent du lait ». La latitude est laissée, dans ce cas, à la mère, de retirer la somme qu'elle veut, sans abuser de la confiance des autres.

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0