Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

allami.jpg  Dans un pays où le régime fait la promotion de l’incompétence et de l’ignorance, il est presque un fait habituel de croiser ça et là dans les couloirs et bureaux de notre chère administration, des responsables dépourvus de toutes compétences et même de parfaits illettrés à des postes de responsabilité qui, normalement, exigent une expertise avérée.
 
Au Tchad du Tyran Idriss Deby Itno, il est malheureusement coutumier de croiser ces gens bien placés dans l’appareil de l’Etat et cela malgré qu’ils soient totalement inactifs et improductifs. Ce constat est d’ordre général, les chancelleries ne sont pas du reste.
 
Certains Ambassadeurs veulent tout faire en solo et en privé en plus. Un  diplomate est en principe un homme d’Etat doué et doté d’une capacité suffisante de travail, un vrai manager d’équipe. Mais au Tchad actuel, le fonctionnaire est entrainé à fonctionner dans le sens inverse du principe régalien.

Mr Allami, en voulant tout faire en privé et en clic, a fini par plonger la diplomatie tchadienne dans une situation dramatique du point de vue relationnel. Ne dit-on pas qu’un diplomate qui s'amuse est moins dangereux qu'un diplomate qui travaille. Et aussi, la diplomatie c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante.
 
De prime à bord, il faut noter que toutes les visites, audiences et rencontres organisées durant le séjour du Dictateur national à New York pour assister à l’Assemblée Générale des Nations Unies, ont été purement d’ordre privé. Les militants du MPS du Canada ont désigné un groupe de 10 personnes environ, transporteuses des doléances d’intérêts pécuniaires pour rencontrer le Président de leur parti (MPS). Mais comme d’habitude, Mr Allami a tout bloqué et avait remis une enveloppe de 10.000 dollars américain à ces « Allaro » vénus de très loin.
 
Ensuite pour accueillir le Tyran Idriss Deby, Mr Allami a constitué un petit groupe composé de cinq jeunes filles originaires du Sud du Tchad, indécemment habillées, exposées telles des prostituées à la merci de la délégation présidentielle. Relevons que les étudiants n’ont pas représentés cette fois-ci malgré que le Président de l’association des étudiants se soit présenté avec ces filles sans pour autant être invité.
 
Paniqué par la nouvelle de la manifestation que prépare la majorité de ses compatriotes, le Dictateur tchadien a vite plié ses bagages et s’est précipité pour rentrer à son Gondouana. La presse américaine ne serait pas un bon jus à prendre. Au siège de l’Onu à New York, les Tchadiens des Etats-Unis sont sortis massivement pour faire entendre leur voix et réclamer justice sur les disparitions des opposants et les éliminations physiques des pauvres commerçants au Tchad. Ils demandent aussi la liberté d’expression et une vraie démocratie dans leur pays.
 
Le Sultan de Dar Bilia se demanderait-il si réellement Allami est à la hauteur pour ce poste, car les mêmes erreurs se répètent tout le temps. Pour la première fois, Deby a passé quatre heures dans l’avion et deux heures dans la circulation parce que la maison blanche n’a pas été correctement informée de son arrivée. D’après les informations de bonne source, la collaboration entre Monsieur Allami et l’Ambassadeur du Tchad à Washington est exécrable. Du coup, M. Allami a manœuvré tout seul, court-circuitant l’Ambassadeur et produire cette merde diplomatique. Ainsi donc, pour la deuxième fois, en voulant travailler toujours seul, Allami a déçu son Maitre devant les autorités américaines.

Enfin pour colmater cette bavure monstrueuse et surtout pour atténuer l’ire de la délégation présidentielle ballotée d’un ascenseur à un autre à la recherche d’un point de chute, Allami concocte pour nos fainéants fêtards un programme insoupçonné ; il les a tout simplement invité dans l’un des plus grands restaurants de New York où les prostituées (call girls, scorte girls) sont contactées et choisies d’avance sur des sites privés et mise à la disposition totalement du staff présidentiel. Une virée nocturne que la délégation de Deby n’oubliera pas de si tôt. Que Dieu sauve notre pays des catastrophes.
Gouyebbi EZARTOU
Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :