Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ramadan2013.jpg

 
Alhamdoulillah, le Ramadan est un mois de toute bénédiction pour le croyant, en ce sens que toutes les opportunités pour se rapprocher d’Allah sont amplifiées et intensifiées. Allah y accorde plus que par temps normal Son Pardon, Sa Miséricorde, Il Affranchit plus du châtiment du feu, Il Accorde plus de demandes, Ecoute plus de plaintes et y Répond favorablement, Se Rapproche plus de ses serviteurs qui respectent les prescriptions de ce mois béni. Evidemment, à période exceptionnelle sur les attentes des serviteurs et sur leurs chances de voir aboutir leur demande, conditions exceptionnelles de comportement, de pratique et d’adoration.

Nous voici Alhamdoulillah au dernier virage de ce mois de Ramadan 2013. A l’image de l’athlète dans une compétition importante qui accélère au dernier moment son rythme pour gagner la médaille d’or, le fidèle musulman devrait davantage intensifier son rythme d’adoration au Tout Puissant durant ces dix derniers jours de Ramadan pour ne pas tomber dans le piège de l’essoufflement, de la fatigue et surtout pour ne pas perdre les immenses récompenses de ces derniers jours.

Il convient de rappeler l’exceptionnelle faveur des dix (10) dernières nuits parmi lesquelles figure très souvent la Nuit du Destin (Laïlatoul Qadr) dont la côte à l’échelle des actes d’adoration d’Allah dépasse celle de 83 ans de pratique religieuse. Comment laisser passer une opportunité pareille qui, en plus de cette côte, est aussi primée d’autres faveurs non moins importantes.

Laïlatoul Qadr est une nuit exceptionnelle. Elle constitue une vertu de plus du mois de Ramadan. C’est la nuit de l’événement sublime, la révélation et la descente du Qur’àn, le miracle qui a façonné l’histoire de l’humanité. Dieu dit dans le Qur’àn : "Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit du destin (Al-Qadr). Et qui te dira ce qu’est la nuit du destin ? La nuit du destin est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube". Au cours de cette nuit, Dieu a décrété tout ce qui arrivera l’année suivante, d’où l’appellation de la Nuit du Destin.

C’est durant le mois de Ramadan que se situe la nuit du destin, avec une grande probabilité dans les dix derniers jours impairs. Des nombreux hadiths authentiques s’orientent dans ce sens. Dans ce cadre, un hadith du Prophète (Sallah Lâllahou Alayhi Wa Sallam) indique : "Cherchez la nuit du Destin parmi les nuits impaires de la dernière décade du mois de Ramadan " [c’est-à-dire la nuit dont le lendemain correspond au 21, 23, 25, 27 ou 29 de Ramadan]. Les savants musulmans dans leur majorité, s’accordent pour affirmer que la nuit du destin correspond plus précisément à la 27ème nuit du mois de Ramadan.  

Aïcha (radhyallâhou’anha - que Dieu l’agrée) précise : « Quand la dernière décade de Ramadan commençait, le Prophète avait l’habitude de passer les nuits en prières et éveillait les membres de sa famille, afin qu’ils ne ratent pas les bénédictions et les miséricordes qui y descendent à flot. » Le prophète a recommandé de multiplier cette invocation au cours de la Nuit du Destin : "Ô mon Dieu ! Tu es indulgent, Tu aimes le pardon : fais-moi grâce ! [Allahoumma innaka ’afouwwoune touhibboul ’afouwa fa’fou ’anni]".

Selon un autre Hadith du Prophète de l’Islam, la célébration de la Laïlatoul Qadr en groupe conduit à la félicité. Il ajouta que ceux qui prient la prière de Ichà ensemble, selon les enseignements de la religion, auront l’équivalent de la moitié de la promesse de la nuit et ceux qui prieront le Fajr ensemble, selon les mêmes critères, auront la totalité de la promesse de la Laïlatul Qadr : entre autres, la félicité, l’absolution des pêchés, le remplissage du compteur par des hassanâts pour plus de 83 ans et la rétribution d’Allah que nul ne peut anticiper ou imaginer dans ce monde et dans l’autre.

Nous prions Allah le Très miséricordieux de nous faire profiter de cette Sublime Nuit du Destin et de nous donner la force spirituelle et physique pour que nous empruntions la voie de sa promesse et restions dans sa Guidance afin de ne plus sortir du cercle des bénéficiaires de Sa Faveur, de Sa Sagesse et de Sa Lumière.

De même, ne perdons pas de vue que le mois de Ramadan demeure une période où se concentrent le plus tous les piliers d’adoration d’Allah et de la pratique de la religion aussi bien en pensées, en paroles qu’en actes. Cette concentration d’actes d’adoration a un impact important sur la vie du croyant. Elle élève le croyant pratiquant sur un piédestal supérieur, mais surtout le conditionne dans la Voie de la Lumière d’Allah en purifiant son cœur, renforçant ses organes, allégeant son corps, vidant son ego (nafs) de tout orgueil et lui donnant cette force des cœurs.

L’observance de ce mois doit nous permettre de tendre, incha Allah, vers la Taqwa ( la piété) dont l’impératif doit guider toute intention, communication, action ou interaction des croyants pour espérer recevoir la lumière de délivrance de la part d’Allah (V.29, S.8). Le contraire produisant justement le contraire. Et les effets de la piété, comme le décrit le Qur’ân, sont : sortie de crise, issue heureuse, indemne des catastrophes du temps, absolution des pêchés, faveurs d’Allah, Guidance permanente, agrément de Dieu… La motivation suprême est d’entrer dans les faveurs du Tout Puissant.
Fi Amanillah.

Par Talha Mahamat Allim 
Genève, Suisse.
Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0