Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logoteletchad.jpgLes informations en provenance de la Libye font état de plus en plus de la présence de mercenaires de couleur noire parmi les milices restées fidèles au Colonel Khadafi. Sur le site Youtube.com, des vidéos postées par des manifestants montrent bien des hommes noirs en tenues militaires assassinés ou capturés par les manifestants. Ces hommes peuvent être des étrangers mais aussi des Libyens. Car, il ne faut pas ignorer que la Libye compte parmi sa population des noirs et qui ont une représentation importante dans l'armée et la police.

Certains médias proches de l'opposition libyenne en exil affirment que des Tchadiens , des Libériens et des Zimbabwéens figurent parmi les mercenaires. Cette accusation conforte un peu plus les rumeurs qui s'enflent à Ndjaména depuis plusieurs jours selon laquelle Idriss Deby Itno aurait dépêché près de 1.500 hommes à Tripoli pour justement prêter main forte à son "père" en danger.

 

En tout état de cause, le racisme ambiant en Libye risque de s'accentuer avec ces évènements et les actes de xénophobie à l'encontre de la population noire, essentiellement composée d'immigrés, du personnel d'ambassades, de fonctionnaires, etc. se multiplier dans les jours à venir. Déjà, nous observons des actes de racisme de barbarie incomparable, des militaires noirs tués par les manifestants sont exposés sur  le capôt d'une 4x4 qui sillonne les rues de la ville. Des morts brandits comme un  trophée ! Ils sont tous devenus fous.

L'Union Africaine doit s'inquiéter de cette dégradation de la sécurité des ressortissants d'Afrique subsaharienne car on risque d'assister à une chasse à l'homme noir en Libye si rien n'est fait d'ici peu de temps. Les Etats concernés doivent réagir très rapidement. On a appris que les occidentaux sont entrain d'évacuer leurs ressortissants du pays. Mais qui s'occupent alors des Africains ? D'après les informations que nous disposons, ces derniers sont terrés chez eux depuis le début des manifestations et craignent pour leur vie si jamais ils pointent leur nez déhors. Plusieurs problèmes se posent à eux : ils n'arrivent pas à communiquer avec l'extérieur, ils n'ont pas suffisamment de vivres pour tenir plus d'une semaine, ils ne sont pas en sécurité. La situation risque de s'empirer si la crise perdure et si les Etats ne bougent pas.

Au Tchad par exemple où Idriss Deby continue son périple en Cote d'Ivoire pour parler de la démocratie, de transparence électorale et du respect des institutions, on croit à peine réver débout ! personne ne pense à la forte communauté tchadienne en Libye. Bien au contraire, le régime tire le chapelet pour que dieu maintienne le Dictateur en place.

L'Ambassadeur Libyen à Ndjaména a personnellement téléphoné à la direction de la Télé-Tchad pour leur passer un savon et leur intimer l'ordre d'arrêter la diffusion des fausses nouvelles concernant la Libye. Depuis, même la bande défilante n'évoque plus la situation en Libye. C'est dire combien notre pays est sous l'influence du fou Khadafi. Ne soyons pas surpris si demain, après la chute de Khadafi, une rébellion libyenne naisse à Faya ?

 


 

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0