Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

kadhafi3.jpg
En Libye, l'ancien ministre de l'Intérieur et des Armées, le numéro deux du régime Kadhafi, le général Abdul Fatah Yunis, a démissionné et annoncé qu'il rejoignait la révolution.


C'est à ce propos qu'il avait été invité à s'exprimer par téléphone sur la chaîne de télévision Al Arabiya, concurrente d’Al Jazeera, basée à Dubaï dans les Émirats arabes unis, mais appartenant au groupe saoudien MBC.

Lors de cet entretien, le général a révélé qu'un assistant du colonel Mouammar Kadhafi avait ouvert le feu sur ce dernier lors d'une apparition publique, mais l'avait manqué et avait blessé une autre personne !

Abdul Fatah Yunis n'a pas précisé quand cet attentat avait eu lieu, ni qui en était l'auteur, mais on imagine aisément le sort qui fut réservé à ce « terroriste ».

« Le régime de Mouammar Kadhafi est fini, mais je ne crois pas que le colonel va abandonner le pouvoir, a poursuivi l'ancien ministre, il est probable qu'il préférera se suicider. »


À la fin de son intervention, le général Abdul Fatah Yunis a appelé tous les Libyens à s'unir à la révolte populaire et il a signalé que les tribus nomades approuvaient cette révolution. Il a également rappelé qu'il avait ordonné à ses hommes de ne pas ouvrir le feu sur la population et qu'en aucun cas il ne pourra être retenu pour responsable de la répression sanglante qui a déjà fait plusieurs centaines de victimes civiles.

Ainsi, le général qui avait participé au coup d'État militaire du 1er septembre 1969 qui avait porté Mouammar Kadhafi au pouvoir quitte précipitamment le navire qui coule.

Malgré l'échec de cet attentat, nous rejoignons pourtant les propos du général, car l'armée ne semble pas disposée à soutenir le dictateur, que du contraire, et il semble évident que le régime ne pourra se maintenir bien longtemps au pouvoir. Espérons que tout cela ne se terminera pas dans un bain de sang, c'est hélas mal parti.

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0