Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

images--2-.jpg


Le gouvernement français a annoncé il y a quelques heures la libération des 4 otages français enlevés en 2010 à Arlit (Niger) par AQMI. Une nouvelle accueillie avec beaucoup de joie et de satisfaction un peu partout dans le monde. Pour François Hollande qui vient de battre le record d'impopularité (27%) en tant que Chef d'Etat français, c'est une bouffée d'oxygène et un gain politique majeur qui se traduira dans les sondages à venir en points positifs.

 

Après l'euphorie, place aux intérrogations sur cette libération inattendue. Le Ministre français de la défense s'est empressé de préciser : "Il n'y a eu ni versement de rançon, ni assaut militaire pour obtenir cette libération". Alors, comment les otages sont-ils arrivés jusqu'à Niamey ? Comme se fait-il que le Ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, le Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et bien d'autres personnalités françaises de haut rang se trouvaient déjà à Niamey à l'annonce de la libération ? Toutes ces coïncidences indiquent clairement que des négociations sérieuses ont eu lieu en amont et que la libération des otages était presque acquise.

 

Malgré les déclarations du Président Hollande qui a martelé à plusieurs reprises que l'Etat français ne négocie pas avec les terroristes et qu'il n'acceptera jamais le versement d'une rançon pour obtenir la libération d'un otage français, eh bien, il ne fait l'ombre d'aucun doute qu'une importante rançon ait été versée pour obtenir la libération de ces 4 otages français.

 

La mystérieuse attaque du fourgon transportant 54 millions de dollars de la banque libyenne à Syrte n'est pas un hasard de calendrier. Le braquage a eu lieu ce lundi 28 octobre 2013 (hier), non loin de l'aéroport de la ville de Syrte où un commando de 10 personnes est facilement parvenu à s'emparer de cette manne d'argent. Comment se fait-il qu'un transfert d'une somme aussi importante dans un pays en proie à une forte insécurité criminelle, ne soit pas accompagné par un important escadron militaire ? Il semble même que tout s'est passé rapidement, sans dégâts matériel ni victimes. N'est ce pas curieux ?

 

Enfin, le déplacement des otages français du nord malien vers le sud de la Libye ne surprend guère, c'est l'hypothèse la plus partagée par tous les serivces de renseignements. La seule inconnue dans cette affaire est l'identité du groupe qui a hérité des otages détenus par Abou Zeïd jusqu'à sa mort intervenue lors de la libération du nord du Mali par les forces françaises et tchadiennes. Ce groupe a négocié aujourd'hui la libération des 4 otages et encaissé les 54 millions de dollars. On ne peut s'empêcher de penser à Moukhtar Ben Moukhtar. Celui-là même que Deby nous a juré qu'il était tué par ses hommes. Les jours à venir nous édifieront sur cette mystérieuse libération sans rançon ni assaut que nous saluons bien entendu.

 

La Rédaction

 

Lire la dépêche de l'Afp sur ce braquage de 54 millions de dollars à Syrte ce lundi 28/10/2013

Tag(s) : #Question sur l'Actualié

Partager cet article

Repost 0