Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

deby2012-copie-1.jpg

Aux termes de cette phase 1 du conflit au Nord Mali, un immense doute sur le bien fondé de l’engagement des troupes tchadiennes dans cette guerre, habite l’opinion publique tchadienne. Les circonstances dévoilées à savoir le financement de l’intervention de l’armée tchadienne par le Trésor public tchadien à hauteur de 57 milliards de francs CFA (87 millions d’euros) sont un scandale sans nom. Le Tchad est bel et bien un pays de cocagne et Deby est un pauvre type qui n’a aucun sens de l’intérêt national.

Sur ce point, il est intéressant de relever que, pour le déploiement de l’Opération Serval, l’armée française a rencontré des difficultés dans le transport rapide des engins lourds comme les chars et les hélicos. Elle a bénéficié du concours de l’armée américaine. Mais l’Etat-major français a été étonné et choqué de recevoir après quelques jours, une facture des Américains chiffrant les services de transport à 50.000 euros l’heure de vol. Les français répondent qu’ils pensaient qu’il s’agissait d’une contribution à la lutte contre le Terrorisme, mais de l’autre côté de l’Atlantique, on fait la sourde oreille. Résultat, la tension monte, Hollande décroche son téléphone et appelle Obama, vifs échanges, et Hollande  refuse de payer cette note et exige même une autre contribution américaine. Obama cède finalement sur tous les points. 75% des transports fret en direction du Mali, ont été pris en charge par les USA et le Royaume-Uni. Ainsi qu’un appui précieux en termes de renseignements par les drones. Cet exemple est important, en ce qu’il éclaire, comment des dirigeants responsables ne dépensent pas n’importe comment l’argent du pays.

Chaque tchadien a pu constater que les dirigeants de la CEDEAO ont refusé de donner un franc à l’armée tchadienne. Même pour leur liberté, ils ont refusé de payer ! Comment comprendre alors la folie de Deby d’engager plus de 2.400 hommes, de leur faire courir des dommages irréparables. En faveur de gens qui ne voulaient pas sortir un sou ! Et l’humiliation a été poussée très loin, quand Deby s'est déplacé au Sommet d’Abidjan : Ouattara lui a dit niet, pas question de vous donner de l’argent. Attendez l’aide de la communauté internationale ! 

Dans cette affaire, les Tchadiens menés par Deby se sont faits roulés proprement dans le sable du Nord Mali. Ignorés médiatiquement, et même, quelque part, intelligemment sabordés, ils ont perdu des hommes là où aucun autre pays africain n’a estimé utile de sacrifier ses fils. En outre, ils ont été aussi arnaqués financièrement puisque comme des kichas, Deby a dépouillé le Trésor public tchadien pour rendre service à la CEDEAO… et à la France. Quel bilan et quel image a-t-on aujourd’hui des Tchadiens en Afrique de l’Ouest ?

 Cliquez sur ce lien pour lire l'intégralité de l'article sur zoomtchad

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0