Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ambenatna_khalilibrahim.jpgLa mort du chef du MJE, Dr. Khalil Ibrahim, a surpris plus d'un observateur. L'homme semblait intouchablement et son mouvement serait sur orbit. Il menaçait de marcher sur Khartoum il y a deux jours.

Après le périple libyen auprès du defunt Colonel Khadafi, le MJE est sorti considérablement renforcé. Le mouvement rebelle soudanais a amassé matériels militaires et diverses fortunes à même d'intimider le redoutable cousin et parrain Idriss Deby Itno, Président du Tchad et Sultan de Dar Bilia. Rappelons au passage que ce dernier avait pratiquement signé l'arrêt de mort du Dr. Khalil Ibrahima, son sauveur en février 2008. Une traîtrise qui devrait être soldée à son heure venue laissait t-on entendre dans le milieu.

 

Le retour en force du MJE a plongé le régime abominable des Itno dans une angoise sans précédent. La déchirure entre les deux demi-frères Idriss et Timane a aussi été utilisée à bon escient par le MJE, le mouvement a pu bénéficier, semble t-il, d'important approvisionnement en carburant mais aussi ouvert ses cellules à Ndjaména et repris ses déplacements sur le reste du monde. D'où l'inquiétude des Soudanais maintes fois exprimées.

 

Dos au mur, Idriss Deby se barricade, complote et attaque en même temps, peu importe la forme. Il prend les devants en faisant assassiner le fils aîné (plus politique et critique envers les Itno, genre prince héritier) de son demi-frère Timane Deby, filtre les centres névralgiques de son pouvoir peuplés par les membres du clan élargi, donne de nouveaux gages aux Soudanais et noue une alliance maritale avec Moussa Hilal, chef des milices arabes, véritables bras armés du régime d'El Béchir dans le génocide au Darfour mais surtout supplétifs de l'armée soudanaise face au MJE. La rupture est en réalité définitivement consommée entre Idriss Deby et ses frères Zaghawas du Soudan. C'est ce qui explique le retour au source de Deby ces derniers mois.

 

Le MJE n'a donc pas perdu de temps, il s'est réorganisé et a repris sa lutte contre le régime dictatorial de Khartoum. La mort de son chef dans un bombardement de l'aviation soudanaise lui sera t-il fatale ? Difficile d'y pronostiquer, l'organisation de ce mouvement reste clanique et bien verrouillée. En revanche, on peut dire qu'Idriss Deby doit bien remercier le père Noël pour ce surprême cadeau ensanglanté à la veille de la fête de Noël. Lui qui a l'habitude de jubilier à la mort de ses adversaires, a dû trinquer toute la nuit.

 

L'année 2011 s'achève avec une disparition non moins significative pour le retour de la paix au Tchad. Après Khadafi, Khalil Ibrahim s'en est allé. Personne n'ignore le rôle néfaste joué par ces deux disparus à coté du régime criminel de Deby contre le Tchad. Quel qu'en soit l'angle d'analyse, le régime MPS se retrouve affaibli. L'année 2012 consacrera t-elle la fin de Deby ? Oui, mais faudrait-il encore que ceux qui veulent vraiment en découdre avec ce régime s'unissent, s'organisent et s'y occupent véritablement au lieu de papoter sur les frasques de Deby et autres historiettes de maraboutage qui mineraient les frères jaloux de Itnoland.

 

La rédaction

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :