Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

wadel_abdelkader_kamougue.jpg
Le général Wadal Abdelkader Kamougué est né le 20 mai 1939 à Bitam dans le nord du Gabon où son père servait dans l'armée française. Il a été formé à l'école des enfants de troupe, à Brazzaville et à la prestigieuse école militaire française de Saint-Cyr.


Le 13 avril 1975, il a dirigé le coup d'Etat qui a renverse le président Ngarata Tombalbaye.


Par la suite, il a fait appel au général Félix Malloum à qui il a confié les rênes du pouvoir et se contenta du poste de chef de la diplomatie tchadienne qu'il occupe de 1975 à 1978, tout en étant membre du Haut Conseil Militaire, organe dirigeante du pays.


Il sera en suite nommé vice-président du Gouvernement d'union nationale de transition du Tchad (GUNT) après la prise du pouvoir par Goukouni Weddeye, le 10 novembre 1979.


Lorsque Hissen Habre prend le pouvoir en juin 1982, le général Kamougué est à Moundou dans le sud du pays et continue à s'opposer au nouveau régime, jusqu'à sa fuite au Cameroun suite à une mutinerie au sein de sa rébellion.


En 1986, Kamougué rentre d'exil et devient ministre de l'agriculture dans le gouvernement de Hissène Habré arrivé au pouvoir en 1982.


Dirigeant de l'Union pour le renouveau et la démocratie (URD) le général Kamougué avait recueilli plus de 30% des suffrages au second tour de la première présidentielle organisé au Tchad en 1996 à l’issue de laquelle Idriss Deby Itno, Deby a été élu.


Président de l'Assemblée nationale et plusieurs fois ministre sous le régime de Idriss Deby Itno, le général Kamougué Wadal Abelkader est décédé à Koumra, dans le sud du Tchad (dans le Mandoul) à l'âge de 72 ans.


Il fut l'un des opposants les plus farouches au régime du président tchadien Idriss Deby. Avant sa mort, il était ministre conseiller à la présidence de la République.

Il aura combattu jusqu'a son dernier souffle. Pour Acheikh Ibn Omar, l'un des alliés politique du défunt, le général Kamougué a tout donné à son pays.


Selon lui, la jeunesse tchadienne retiendra du général Kamougué, qu'il aura été un patriote, toujours à la recherche de solutions pour faire avancer son pays.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0