Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cet événement est l’occasion de réchauffer des relations bien dégradées entre le Tchad et la Centrafrique. Bangui livre alors à N’Djaména le « général » Baba Ladde, un rebelle tchadien réfugié en Centrafrique. Et N’Djaména fait cadeau de Charles Massi à Bangui, non sans avoir obtenu l’assurance « qu’aucun mal ne lui serait fait ». Bien sûr.

Le 16 décembre, c’est un détachement de la garde présidentielle centrafricaine, conduit par le capitaine Vianney Sem Ndiro, qui vient chercher le prisonnier.

Arrivé en Centrafrique le drame se joue pour Massi. Il est arraché à son siège, ligoté et battu à mort, son corps est jeté à l’arrière d’un pick-up. Certains témoins, des Africains bavards, affirment que le coup de grâce lui a été asséné par un « haut personnage de l’État ».

 

Cliquez sur lien pour lire l'intégralité de l'article sur Bakchich.info

Tag(s) : #Politique