Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 abderahmanemoussafils.jpg

La nouvelle est gardée top secret jusque-là par les proches du concerné mais aussi par les autorités tchadiennes qui, semble t-il, s’activent depuis quelques jours déjà pour arracher du filet d’INTERPOL le fils du flic – médiateur de la République M. Abderahmane Moussa, arrêté à Niamey au Niger après une cabale de plusieurs jours à travers l’Afrique.

 
En effet, le fils de Monsieur Abderahmane Moussa qui marche résolument sur les pas de son père, effectuait ces derniers temps des déplacements incessants en Afrique du Sud. A son programme, plusieurs activités criminelles qui vont du transfert de fonds au trafic de drogues dures, de la fausse monnaie et de l’or. L’axe Ndjaména – Prétoria a été particulièrement fréquenté ces derniers mois par les barons du régime finissant d’Idriss Deby Itno. Le Chef de l’Etat tchadien a lui-même effectué près de quatre voyages depuis 2011 dans le pays de Nelson Mandela (sans toutefois jamais apercevoir l'ombre de Madiba).

Revenons au fils d’Abderahmane Moussa pour vous informer que le jeune homme a échappé belle à la police Sud africaine alertée par INTERPOL qui voudrait le cueillir pour trafic de drogues dures et de fausses monnaies. S’en suit alors une course – poursuite à travers plusieurs pays africains où la police internationale a communiqué à ses différents bureaux locaux l’identité et le portrait robot du rejeton du Médiateur de la République du Tchad.

En bon flic et fils de flic, Abderahmane Moussa fils, certainement guidé par père et ses importantes relations, va déployer tout son savoir faire pour éviter la filature d’INTERPOL et chercher à atterrir au bled. Mais c’est peine perdue, car le fils d’Abderahmane Moussa sera cueilli dès sa descente d’avion à l'aéroport de Niamey au Niger. Depuis, il est entre les mains des limiers d’INTERPOL qui le cuisinent sérieusement pour connaître ses complices...

A Ndjaména, c’est le ciel qui est tombé sur la tête du Flic-Médiateur de la République Abderahmane Moussa, chargé de traquer les opposants les plus irréductibles du régime MPS et les faire assassiner froidement dans le palais d’Idriss Deby. Le cas de feu Youssouf Togoïmi continue d'alimenter de vives discussions et la tension ne cesse de monter particulièrement dans le milieu BET.

 

A suivre...  

 

    

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0