Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

annadif-copie-1Incarcéré depuis plusieurs mois déjà à la prison de Moussoro, Monsieur Mahamat Saleh Annadif passe l’hivernage 2012 dans des conditions tristes voire dramatiques. En effet, la vie n’est pas toujours rose, elle nous réserve parfois des surprises désagréables surtout quand on prend un malin plaisir à vouloir coûte que coûte la croquer avec ses molaires. Annadif, Zène Bada, Marie Thérèse Mbaïlemdana et bien d’autres ont appris à leurs dépens.

 

Outre les conditions de vie de Monsieur Annadif, il faut relever que l’éloignement de son lieu d’incarcération ne facilite pas les choses à sa famille, contrainte de se taper régulièrement près de 400 Km entre Ndjaména et Moussoro. La famille, ça sert aussi à ça même si nous avons relevé avec surpris que le vide s’est rapidement installé et ceux qui viennent aux nouvelles se comptent sur les dix doigts des mains. Une leçon à méditer.


Mais l’espoir s’est-il envolé pour Monsieur Annadif ?

A en croire certaines de ses connaissances, l’homme sera bientôt libéré et même promu au poste de Premier ministre à la place du nullard Emmanuel Nadingar. Ils soutiennent mordicus leur argumentaire autour des cas Haroune Kabadi, Adoum Younousmi et quelques autres malheureux cas. D’autres en revanche, moins rêveurs, expriment vivement leur déception et même leur rage face à ce qu’ils qualifient de traitrise d’Idriss Deby, lâché comme un chien enragé par son épouse Hinda sur Annadif. Pour les raisons de cet acharnement de la première dame, il faut se replier au Batha et remonter le temps des ferrikh.

 

Entre l’espoir et le désespoir sur le sort d’Annadif, il faut dire que les dossiers s’amoncèlent sur la table du Juge d’instruction. Le dernier en date est celui relatif à la privation de la SOTEL Tchad. Rappelons que la société Lybian African Investment Portfolio (LAP Green Network) avait acquis 60 % des actions de la société tchadienne de télécom. L’accord a été signé le 1er décembre 2010 en présence du Guide Libyen Mouhammar Khadafi et du Président Tchadien, Idriss Déby Itno. La valeur totale de SOTEL Tchad avait été estimée entre 40 à 55 milliards de Fcfa. Par ailleurs, la société libyenne LAP s'engageait à investir entre 50 à 100 milliards de Fcfa, pour permettre le développement de la SOTEL Tchad. Aujourd’hui, ce dossier ressurgit et fait transparaitre d’importants pots de vin à tous les niveaux.

Ingénieur Télécom de formation et ancien fonctionnaire du ministère de la Poste et Télécommunication, homme des réseaux libyens au Tchad, Annadif a joué un rôle capital dans ce bradage de la SOTEL Tchad. Certains hauts responsables de la SOTEL Tchad risquent gros si cette affaire arrive à son terme. Un cas d’enrichissement illicite parmi tant d’autres, facile à élucider.

 

La Rédaction d'Ambenatna  

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0