Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo_cedeao.jpg.... La Cour est très dure avec le Sénégal, c’est un véritable rappel à l’ordre, au respect  total et absolu  des principes généraux du Droit. Mieux, une leçon de  Droit, de Démocratie et de Bonne gouvernance. Les juristes sénégalais émérites ne méritaient pas cette descente aux enfers, mais à qui faut-il s’en prendre quand le président Wade a mobilisé toute la crème des professeurs de Droit pénal pour initier et confectionner ce qu’il faut bien appeler les lois de la honte et qu’il n’y a pas eu une seule voix, parmi eux, pour dénoncer cette attitude de compromission et  de soumission  à  un Exécutif  déchaîné. Aujourd’hui, ils sont éclaboussés dans leur réputation et pour longtemps, car le tintamarre médiatique fait autour de l’affaire HH est aussi un couteau à double tranchant. De nombreux juristes, de par le monde, vont se pencher sur cet Arrêt de la Cour de la CEDEAO pour l’analyser et resteront ébahis devant toutes les horreurs juridiques posées avec audace et aplomb par l’Etat du  Sénégal soutenu, dans cette voie arbitraire, par les pays de l’Union Européenne. Par ce coup d’arrêt ferme et définitif au complot politico- juridico-financier, la juridiction africaine vient de les remettre sur le droit chemin.

 

... La Haute Juridiction n’a jamais donné au Sénégal la tâche de constituer une nouvelle juridiction pour juger HH, ce n’est ni son rôle, ni sa mission.

Le message  développé par la Cour communautaire est   le suivant : Si les Africains veulent régler les questions de ce genre, la meilleure solution c’est de créer une juridiction spécialisée à caractère international  respectant le Droit international tel que pratiqué par les nations civilisées (démocratiques), et tous les dirigeants des pays africains seraient concernés sans distinction aucune.

 

Cliquez sur ce lien pour lire la suite de l'article.

Tag(s) : #Articles- Affaire HH

Partager cet article

Repost 0