Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

zak.jpgLe CNT n’a pas du tout gobé la position du Tchad et du Niger : « nous remercions tous les pays qui ont soutenu la lutte du peuple libyen (…) quant aux pays qui ont soutenu Khaddafi en particulier le Tchad et le Niger, leur récente reconnaissance n’absout par leurs immenses responsabilités sur le tord qu’ils ont fait aux libyens, aujourd’hui ces pays ont encore des militaires sur notre territoire, ils doivent partir », selon le porte parole du CNT à l’extérieur, Abdelrahmane shalgam.

Quelle déclaration stupide provenant d’un haut responsable du CNT qui ne dispose d’aucune preuve de ce qu’il dit. N’a-t-on pas dit qu’il existe des éléments de la garde présidentielle tchadienne en Libye qui combattent aux côtés des forces du guide libyen ? Alors où est cette garde présidentielle tchadienne ? La Libye est aujourd’hui entre les mains du CNT à 99 %, selon les propos des chefs du CNT. A-t-on fait un seul prisonnier appartenant à la garde présidentielle ? Où sont les trois milles éléments de la garde présidentielle ? se sont-ils volatilisés ?

Les responsables du CNT doivent comprendre que N’Djamena est victime d’une désinformation médiatique dont l’objectif est de créer une sorte de zizanie entre les deux peuples tchadien et libyen, liés par une histoire commune. Lorsqu’on voit Moustapha Abdeljalil en compagnie d’un nouvel opposant tchadien à Benghazi, on s’aperçoit que le CNT risque de tomber dans le piège des rapporteurs des ragots.

 

Source : Alwihida

La Libye n’a pas intérêt à se glisser sur ce terrain boiteux car les deux pays peuvent mettre carte sur table pour discuter de leurs problèmes loin de la désinformation des ennemis des deux pays car là où le Soudan n’a pas réussi de l’avoir par la force, il est impensable que la Libye puisse l’avoir.


Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0