Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

kadhafiua.jpg
Le régime Khadafi vit ses derniers jours. A en croire la coalition internationale, les jours du Colonel Khadafi sont comptés et la fin ne sera pas pour longtemps. Nous l’espérons aussi !

Après avoir réussi à clouer les bombardiers libyens au sol, les forces de l’OTAN ont violemment frappé les colonnes avancées des forces fidèles à Khadafi. Les tanks, automitrailleuses et autres véhicules de transports de troupes, de munitions, de carburant et d’approvisionnements ont été déchiquetés et mis en pièces détachées par la violence des bombes. Autant dire que c’est la débandade sur toute la ligne de front pour les hommes de Khadafi.

tank.jpg
Face à ce déluge de feu, Khadafi ordonne aux villes du centre et sud de la Libye, historiquement fidèles au régime, de remonter vers les zones de combats. Plusieurs colonnes militaires, lourdement armées, ont quitté les villes Awbari, Mourzouk et Sebha et se dirigeaient vers la ville de Zella quant elles ont été interceptées en plein désert et littéralement désintégrées par les frappes des chasseurs de l’OTAN. Réduisant ainsi en miette les forces d'un bastion où Khadafi compte énormément.


Puis, c’est au tour des casernes où se trouvent les dépôts de munitions, l’arsenal militaire et le centre de commandement des opérations d’être pilonnés. C’est aussi dans ces casernes que sont regroupés les mercenaires (Tchadiens, Touaregs du Niger et Mali, Zaghawas du MJE), rémunérés à 1.000 $ le jour et envoyés au front. L’objectif ici est de priver les troupes au front de ravitaillement en munitions.


Frappés durement sur la ligne de front, en cours d’approvisionnement militaire et sans commandement efficace, les forces Khadafistes reculent et les villes tombent aux mains des insurgés. De l’Est à l’Ouest, la révolution libyenne est en branle et emportera à coup sur le régime Khadafi dans les jours à venir.


Seule l’UA reste fidèle et reconnaissante au Colonel Khadafi. L’organisation africaine préfère fermer hermétiquement les yeux sur le sort du peuple libyen opprimé depuis quatre décennies par une dictature sanglante. Une Libye où les libertés primaires sont interdites, le syndicalisme est banni, l’inexistence de partis politiques, d’élections législatives et présidentielles, l’absence d’une Constitution, etc. Quand on sait que la riche Libye prend en charge le budget de fonctionnement de la commission africaine à hauteur de 75%, règle les cotisations d’au moins 22 pays membres de la CEN- SAD, finance des projets dans certains pays africains (Ex : Mali où près d'un millier de personnes a manifesté son soutien au Tyran) et assure une pérennité à certaines dictatures en Afrique (Tchad), il y a eu de s’interroger sur l’avenir financier de l’UA. Il est clair que le nouveau régime ne se lancera pas dans cette folie du Guide, Roi des rois nègres. Les éternels assistés et autres mendiants professionnels doivent se faire une morale.

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0