Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

patience

 

 

A Moursal, dans certains milieux de l'opposition démocratique, des organisations des droits de l'homme, de la presse écrite, dans les cabarets tout comme dans les villes et villages du Sud du Tchad mais aussi au sein de la diaspora tchadienne en Afrique et en Europe, il est rare d'entendre ces gens citer le nom du Chef de l'Etat. Ils lui ont trouvé des pseudonymes dont le plus connu est "Patience". Tendez l'oreille et soyez attentif, à chaque fois qu'il y a un fait crapuleux ou une bavure, notre célèbre Avocate conclue toujours ses réactions en disant : "Tous les chiens s'appellent patience.... Patience car un jour viendra, nous le pendrons à un croc de bouger." déclare t-elle à tout va.

Ces agitateurs qui, pour la plus part, collaborent activement avec Idriss Deby Itno ou gravitent autour de son régime, sont largement bien servis par lui. Ils occupent 85% des postes au niveau des représentations internationales octroyées au Tchad (FAO, BIT, ONU, CEMAC, ASECNA, PNUD, CILS, UA, ..ect.). Jamais un régime, à part ceux de Tombalbaye - Malloum, n'a autant fait pour eux et laissé faire. Malgré tout, ils ne sont guère satisfaits et se sentent toujours lésés. Ils assimilent cette largesse d'Idriss Deby comme une faiblesse voire un complexe de sa part. Pire, ils considèrent leur collaboration avec le régime MPS comme un mal nécessaire afin de barrer la route aux autres et de tenter la reconquête du pouvoir progressivement. Aussi, i
ls dissimulent mal leur haine depuis que le pétrole de Doba coule à flot. Les tracts qui circulent à Ndjaména ces derniers jours, tout comme les prêches violents dans les églises de l'éveil (des véritables sectes), annoncent des lendemains sombres pour notre pays.

L'histoire récente de notre pays a démontré qu'aucune communauté ne peut confisquer tout le pouvoir pour elle toute seule car le Tchad est vaste et multiculturel et que les Tchadiens ont de tout temps cohabité et veulent vivre ensemble. Toute entreprise qui sort de ce cadre unitaire est vouée à un échec cuisant. Le Sud Soudan est une autre réalité qui ne pourrait être transposée aussi simplement au Tchad.


Par Sadikh Nassour
A Ouagadougou
Capitale du Burkina Faso

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0