Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a quelques jours, nous évoquions l'errance d'une délégation du FSR en mission à N'djaména. Rappelez-vous que le communiqué de presse du même mouvement qui a précédé le déplacement dans la capitale tchadienne, annonçait pourtant avec pompe que la mission principale de cette délégation était de rencontrer les autorités tchadiennes et d'en discuter avec elles des derniers réglages quant au retour tant attendu des leaders du MN et leurs nombreux collaborateurs. A cette date, nous ne savons toujours pas si l'importante délégation conduite par son excellence Monsieur Adam Ahmat Daoud a pu rencontrer le Premier ministre Youssouf Saleh Abbas, un membre de son gouvernement ou des cadres décideurs du MPS. On attend encore...

Mais l'attente se fait de plus en plus longue pour les camarades restés à l'extérieur. L'absence d'informations sérieuses de la part de son Excellence Daoud depuis N'djaména et surtout d'actes concrets du coté du pouvoir de N'djaména ne sont pas sans conséquence sur le moral du MN.

En effet, les langues se délient et des mots durs sortent en désordre d'un peu partout. Nos contacts bien introduits dans le milieu ont pu capter des déclarations incendiaires tenues par des membres du FSR, tous proches du Colonel Hassaballah Soubiane. On peut dire sans se tromper qu'on est à un pas de la mutinerie ou plutôt de la dislocation.

Le téléphone qui reste encore le seul lien entre les membres du FSR de Tripoli, France et N'djaména, soufre ce dernier temps d'un problème de réseau, apprend t-on de source sure. C'est comme si vous êtes à Chicago et vous parlez avec un parent qui se trouve à Am-Timane. Sans compter les excuses imaginaires pour justifier le nombre de fois où le correspondant est sur boite vocale, qu'il n'a pu répondre parce qu'il est sous la douche, qu'il est entrain de prier ou encore parce qu'il a tout simplement oublié son portable dans la voiture, ...ect.

Plus sérieusement, le MN se trouve maintenant dans une situation extrêmement délicate. Le régime Deby agit cyniquement et affiche son mépris pour ces leaders qui errent à l'étranger. Car, rappelons que les forces du MN sont dans les murs de l'ANT depuis plusieurs semaines, désarmés pour ne pas dire emprisonnés.

Aussi, il se murmure à N'djaména, dans les salons cossus des barons du MPS, que ces mercenaires (leader du MN) finiront par rentrer comme n'importe quel passager tchadien qui revient au bercail. En effet, Deby aurait donné des ordres fermes de ne plus organiser un show pour le retour des hommes de Soubiane. Pour lui, ces derniers doivent prendre leurs valises et rentrer sans tambour ni trompette. Mieux, ils doivent se faire oublier un moment, le temps d'un éventuel remaniement ministériel pour voir quel poste administratif et militaire pourrait-on leur concéder.

La réconciliation made in Deby, c'est exactement cela, tout la monde connait. Ça s'appelle en clair se rallier et se mettre au carreau. Malheur à ceux qui se font piéger dès le départ, au moment des négociations. C'est bien le cas en espèce du FSR qui n'a même pas compris que ses forces combattantes restent son meilleur atout ou encore que Deby n'était point dans l'optique des négociations. Malheureusement, la gloutonnerie qui les caractérisait a submergé leur cervelle et les a rendu aveugle.

Cependant, il leur resterait un seul choix : descendre en groupe à N'djaména en prenant le risque d'être royalement ignorés. A défaut, c'est en ordre dispersé que chacun rentrera sur les pointes du pied. Tout compte fait, le FSR est mort. Kalawa !

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :