Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sarkozy_tchad.jpg


Dans quelques heures, le règne de Sarkozy prendra fin, et il ne nous manquera point. Un hyper Président, un dictateur presque serait-on tenté de dire. Il a affiché tout son mépris aux Africains comme s’il avait un compte à régler avec eux. Il les a piétinés avec un plaisir non dissimulé. Son fameux « j’irai les chercher quoiqu’ils aient fait ! » à propos de ses compatriotes de l’Arche de Zoé, voleurs d’enfants tchadiens, tonne encore dans nos têtes. Puis, il en rajouta à Dakar, devant l’un des plus grands temples du savoir en Afrique, l’Université Cheikh Anta Diop ; « l’homme Africain n’est jamais rentré dans l’histoire.. »

 

Il fit la guerre à Laurent Gbagbo, qui osa défendre les intérêts de son pays, le bombarda et l’expédia à la CPI. Il en fit de même, et en pire, avec Khaddafi avec qui, il travailla en bonne intelligence et surtout profita à fond de la manne financière pétrolière de la Libye. Homme d’un égo surdimensionné et profondément raciste, il vécut très mal la grosse démonstration de Khaddafi. Les Francais se sont sentis humiliés, lui aussi, alors il lui fallait réparer l’affront.

 

Idriss Deby  sauvé à maintes reprises, fut l’un des plus gros contributeurs à la caisse noire de Sarkozy.Transport de valises d’euros, commandes invraisemblables d’euros à la Banque de France pour le compte du Tchad, en fait, un aller retour tout simplement. Sans aucun scrupule, il est de tous les coups tordus et la fin justifie bien les moyens.

 

Cliquez sur ce lien pour lire l'intégralité de l'article

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0