Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nouri_timane_adouma.jpg

Dans quelques jours, les leaders de la rébellion tchadienne quitteront le Soudan pour en ce qui concerne Mahamat Nouri, rejoindre l’Arabie Saoudite, Timane Erdimi le Qatar et Adouna Hassaballah la Jordanie.

Par cette décision, le Soudan affiche sa volonté de respecter l’accord de paix de Khartoum dans sa phase 1, si l’on peut s’exprimer ainsi.

Plusieurs mois après l’expulsion musclée et ô combien humiliante du chef de la rébellion darfouri par Idriss Deby, le Soudan va renvoyer l’ascenseur au Tchad, avec toutefois une différence de taille, et en son temps nous l’avions souligné, le style et la méthode seront différents, et ils l’ont été car c’est avec beaucoup de doigté et d’organisation jusque dans les moindres détails que le Soudan procède au départ des leaders tchadiens.

Cette attitude intelligente des Soudanais s’explique par le souci de ne pas insulter l’avenir, comme on dit, mais aussi parce que les forces militaires des différentes rebellions sont intactes et présentes sur son territoire.


 

QUE VA-T-IL SE PASSER ?


 

Tout d’abord, constatons l’extrême prudence qui guide les pas des autorités soudanaises dans l’application de l’accord de paix. On peut dire sans se tromper que c’est une application a minima, une fois, les chefs expulsés, restera l’équation majeure : La force militaire des rebelles ; elle sera l’enjeu majeure dans les négociations à venir, car il est évident que tenant compte de la configuration actuelle de la situation, le Soudan ne poussera pas au ralliement pur et simple. Pourquoi ?

 

Lire la suite sur le site zoomtchad.com

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0