Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emmanadingar.jpg

Il y a quelques mois, nous étions nombreux à avoir salué le limogeage de Monsieur Youssouf Saleh Abbas. En effet, du mémoire des Tchadiens, jamais un Premier ministre n’a été aussi inexistant, incompétent et inutile pour le gouvernement que Monsieur Youssouf Saleh Abbas.


Son successeur, Monsieur Emmanuel Nadingar, est apparu encore plus abruti, effacé et irresponsable. Voilà un haut fonctionnaire de l’Etat qui a déjà à son actif plusieurs années d’expériences dans la fonction publique, mais une fois nommé pour diriger l’appareil gouvernemental, il a passé le quart de son temps à sillonner les ministères, les préfectures et autres gouvernorats, les centres hospitaliers et en fin les sociétés parapubliques et privées. En visitant la STEE, Monsieur Nadingar est tombé de nu face aux générateurs et installations vétustes de la société nationale d’électricité. En fait, il n’avait réellement aucune idée de la réalité et des difficultés de cette société, tout comme il ignorait royalement la situation générale de l’administration tchadienne à Ndjaména comme dans les provinces et aussi celle des entreprises publiques et privées au Tchad.

Une fois assis sur son fauteuil, il a été littéralement englouti par les piles de dossiers poussiéreux laissés par ses multiples prédécesseurs (15 en 20 ans), ne savant par où commencer. Tandis que de l’autre coté de la vitrine, les Itno et leurs obligés passent le clair de leur temps à marier les couleurs de leurs costumes, se parfumer, téléphoner aux quatre coins du monde et admirer le défilé de la gente féminine en manque de prestige et de luxe.

 

Monsieur Emmanuel Nadingar ne fera donc pas mieux. Nous étions abattus à l’idée de supporter encore pendant des mois un autre cancre de la pire espèce que l’administration tchadienne a pu produire. Mais rassurez-vous, il n’y a pas pire qu’Idriss Deby lui-même. Car désigner un Premier ministre à la hauteur des difficultés actuelles du Tchad, reviendrait à nommer une femme ou un homme compétent, entreprenant, soucieux et dévoué qui s’attèlera à mettre ses ministres au boulot et qui communique davantage sur les différents dossiers brulants de l’heure pour justement répondre aux complaintes du peuple. Vous avez compris, un tel homme, présent et travailleur mettrait inévitable en évidence la paresse et les carences hors pair d’Idriss Deby, le roi fainéant et ignorant. C’est pourquoi il reconduit encore Monsieur Emmanuel Nadingar dans ses fonctions de Premier ministre alors que tout le monde réclame son départ.

Répondant à une question d’un journaliste tchadien sur l’inefficacité de l’action gouvernementale et la demande sociale criarde, Idriss Deby affirme sans broncher et avec un rire fade qu’il n’est pas responsable des résultats du gouvernement… !!?


Ainsi donc, les plus optimistes ont véritablement cru qu’Idriss Deby allait enfin désigner un homme travailleur et compétent au poste de PM. Des noms ont même été avancés parmi lesquels celui de Monsieur Lol Mahamat Choua pour son soutien honteux au candidat du MPS à la dernière présidentielle. Certains prenaient leur rêve pour de la réalité et voyaient enfin un arabe comme Premier ministre : Mahamat Saleh Annadif, Gamar Sileck, … Ahmat Hassaballah Soubiane, mais en vain.

D’autres nous annonçaient carrement une femme à la tête du gouvernement. Le lobby Hinda a, semble t-il, fonctionné à plein régime pour réaliser ce rêve de la première dame qui aspire à voir une femme aux Finances ou à la Primature. Ismael Ben Chérif a été limogé de la Télé Tchad pour avoir refusé de faire le portrait de certaines femmes qui travaillent dans les institutions internationales au Tchad ou à l’étranger. L’objectif est de faire la publicité pour ces dames et propulser la candidature de certaines d’entre elles. Mme Mariame Mahamat Nour, représentante du FAO à Lomé, tantine de Hinda et l'ayant même hébergé durant ses études au Togo, a été pressentie. Même le très entreprenant et fidèle serviteur d’Idriss Deby, Monsieur Adoum Younousmi (lui qui a déjà ajouté sur son CV - Premier ministre par intérim - à la suite du décès de Pascal Yodémadji) a été listé parmi les potentiels nominés.

A l’arrivée, Idriss Deby, contre l’avis de tout le monde, renouvelle sa confiance à Monsieur Emmanuel Nadingar. Il explique son choix par le fait que ce PM lui porte bonheur !

 

Ainsi, nous entrons de plein pied dans le monde virtuel, fumant et puant d’un homme qui ne pense qu’à assouvir ses propres désirs et donc n’en a cure des souffrances de son peuple. Les dernières sorties d’Idriss Deby et de ses lieutenants Mahamat Ali Abdallah, Annadif, Elyse Loum, etc. à la télévision nationale montrent à quel point le Tchad est en perdition et qu'il est plus qu'urgent d'agir et mettre fin à cette agonissante descente aux enfers du peuple tchadien.

Mahamat Abakar

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0