Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

moubarak1.jpg

La pression continue en Egypte et particulièrement au Caire où ce vendredi les manifestations ont atteint le paroxysme. La police est dépassée par les évènements, ce qui a obligé l'armée de se redéployer autour des édifices importants, symboles du pouvoir, tels que la maison de la télévision, les ministères, l'assemblée nationale et le palais présidentiel. Néanmoins, les manifestants ont saccagé, pillé et brulé la maison du parti au pouvoir et bien d'autres édifices publics.

Le Président Moubarak est sorti de son lourd silence et s'est adressé ce soir  à ses compatriotes qui manifestent sans relâche depuis plusieurs jours pour réclamer son départ immédiat. Contrairement à son ex homologue Ben Ali de Tunisie, Moubarak est resté ferme et n'a pas fait des promesses fatales pour son régime. Il a  tout de même annoncé la dissolution du gouvernement et promis un autre dès le lendemain. Le couvre-feu instauré à partir de ce soir est déjà bravé par les manifestants qui considèrent cette dissolution du gouvernement comme une première victoire et maintiennent la pression. Chose totalement surréaliste, l'armée jubile avec les manifestants ont même pu monter sur les tanks pour lancer des invectives contre le pouvoir en place et particulièrement contre le raïs Egyptien au pouvoir depuis 30 ans.

 

Aujourd'hui, le monde s'inquiète sérieusement du sort de Moubarak. Les fidèles alliés comme les Etats-unis d'amérique ou les Européens restent très prudents tout en invitant le pouvoir égyptien à la retenue dans la repression des manifestants. Le regard est aussi tourné vers le Yemen où la situation est similaire et risque de dégénérer très rapidement.

 

A suivre...

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0