Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

corrupresse-copie-1.jpg

Il y a quelques mois, le gouvernement tchadien avait annoncé que les départements ministériels ainsi que certaines directions générales seront dotés d'un Attaché de presse. L'objectif visé est de mieux communiquer sur l'action gouvernementale. Les Tchadiens étant très déçus et restent critiques à l'égard des différents gouvernements du régime d'Idriss Deby.

Comme pour la plus part des décisions prises par ce gouvernement moribond, nous avons trouvé cette dernière décision non seulement inopportune pour certains départements qui n'ont absolument pas besoin d'un Attaché de presse mais en plus nous nous sommes interrogés sur la mise en œuvre de cette nouvelle communication à haut Deby du gouvernement Nadingar 2. Comment le Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement va t-il synchroniser toute cette masse d'informations qui vont fuser de toutes parts et surtout comment faire pour qu'il n'y ait pas contradiction et redondance d'informations ? Wait and See.

Cependant, nous étions loin de douter que cette nouvelle trouvaille gouvernementale cache des intentions bien plus vicieuses. En effet, nous constatons avec le recul que derrière ces postes à pourvoir se cache une véritable opération de débauchage, de corruption voire de décapitation de la presse écrite et parlée au Tchad. Ainsi, nous avons été surpris de voir nos vaillants journalistes de la presse privée se bousculer aux portes des différents ministères pour déposer leur CV, remettre une lettre de recommandation adressée au Ministre ou voire même solliciter un rendez-vous avec lui. Les convictions sont vite rangées dans les tiroirs...


Parmi les ralliés, il y a de "grandes" plumes de la presse écrite qui sont allées offrir leur service au régime aux abois du MPS. Ils sont partis des journaux comme L'observateur, Notre Temps, La voix, Le progrès, etc. pour rejoindre les bureaux de ceux-là même qu’ils décriaient quotidiennement leur mal gouvernance. En acceptant ces belles carottes du MPS, ces journalistes mettent en veilleuse leur liberté d'expression, fini donc la critique objective et bonjour le griostisme.

Le régime Deby réussit ici un coup magistral en neutralisant davantage une presse locale déjà mal en point. Ceux qui croient que le régime du Sultan Président Général dort peuvent constater cette prouesse. Il y a lieu ici de saluer la presse en ligne (Zoomtchad, Tchadanthropus, Le blog de Mak, Tchadonline, Ndjaména matin, etc.) qui maintient toujours le cap de la dénonciation de la dictature en place au Tchad et ce malgré les multiples tentatives d'intimidation, de débauchage et de corruption par des personnes intermédiaires.

 

La Rédaction d'Ambenatna

 

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0