Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

abdoudioufIndemnités après la Guerre du Golfe : un tourbillon de détournement rattrape le régime socialiste.

Dix huit ans après la guerre du Golfe qui a fait des morts et de blessés dans le contingent sénégalais, les familles des victimes et les rescapés attraient en justice l’ancien régime, notamment, pour le détournement des 91 milliards de Cfa qui leur étaient destinés.

L’actuel Président sénégalais, Abdoulaye Wade, son prédécesseur, Abdou Diouf et l’ancien Premier ministre Habib Thiam sont attraits devant la Cour pénale internationale (Cpi).
L’information a été livrée ce mardi 8 décembre 2009 à Dakar par Me Oumar Ngalla Ndiaye, Conseil des plaignants, au cours d’un point de presse.

Cette action judiciaire est initiée par huit militaires blessés lors de la « tempête du désert » ou Guerre du Golfe en 1991, et des familles de 93 autres, qui ont perdu la vie lors du crash d’avion dans le désert saoudien.


Ils interpellent l’ancien Président sénégalais Abdou Diouf et son Premier ministre d’alors Habib Thiam, et Abdoulaye Wade, au pouvoir, sur la destination de cet argent.  Les familles des victimes et rescapés militaires avaient collectivement en tout une somme de 500 millions de F Cfa sur les 91 milliards remis par le Koweit et l'Arabie Saudite.
Abdou Diouf et Habib Thiam étaient aux commandes, à l’époque. Le président Wade, pour sa part, est impliqué par le fait qu’il assure la continuité de l’Etat.


Un Contingent de 495 soldats avaient été envoyés par le Sénégal pour chasser l’armée irakienne du Koweit.

Affaire à suivre...
Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :