Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fracaissoldat.jpg
Par le biais de ses Avocats Roland Dumas et Jacques Vergès, l'ancien président de Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo poursuit l'armée française pour "tentative d'assassinat". Un juge d'instruction a été nommé à Paris.


La plainte a été déposée auprès du tribunal des armées de Paris le 5 juillet, avec constitution de partie civile, par des avocats de Laurent Gbagbo, dont Jacques Vergès et Roland Dumas. L'information a été dévoilée ce vendredi par une source judiciaire anonyme, après qu'un juge d'instruction a été nommé.

 

L'ancien président de Côte d'Ivoire accuse les militaires français de « tentative d'assassinat » lors de l'offensive menée en avril contre sa résidence présidentielle d'Abidjan par les forces d'Alassane Ouattara, appuyées par celles de l'Onuci et de la France, Licorne, elle-même sous mandat des Nations Unies.

 

Paris rejette la version du camp Gbagbo


Selon le camp Gbagbo, ce sont les Français qui étaient entrés les premiers dans la résidence, ouvrant ainsi la voie aux forces ivoiriennes pro-Ouattara. Mais Paris avait démenti cette version en se défendant de toute participation directe dans l'arrestation de Laurent Gbagbo. Les abords du dernier bastion présidentiel auraient seulement été la cible de tirs de missiles français, visant les armes lourdes qui y étaient déployées.


Après la chute de l'ancien régime, Laurent Gbagbo et plusieurs dizaines de personnalités ont été mises en détention préventive en Côte d'Ivoire. L'ex-président et son épouse ont été inculpés en Côte d'Ivoire pour « crimes économiques », mais Ouattara souhaiterait voir l'ancien chef d'État traduit devant la Cour pénale internationale (CPI).

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :