Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

carte_coloniale.jpg
La crise ivoirienne est généralement traitée, de façon biaisée, sous l’angle des élections présidentielles contestées mais que la « Communauté internationale » a validées en proclamant Alassane Ouattarra vainqueur, et ce, avant dépouillement des procès verbaux. Oui, entendez bien avant réception et dépouillement des procès verbaux ! En effet, l’ONU, les Etats-Unis, la France et la Grande Bretagne ont décrété que leur poulain a été élu proprement, incontestablement et définitivement, préalablement à toute proclamation des résultats par les instances nationales compétentes. Qui peut oser s’opposer à ce verdict ? L’Union africaine, l’Union européenne ont gentiment suivi le mot d’ordre. Quelques Etats – Angola, Afrique du Sud, Chine, Russie – ont juste donné un mouvement de sourcils avant de rentrer dans les rangs. Tout fut planifié d’avance, notamment l’intronisation d’Ouattara comme Président de la République. Laurent Gbagbo qui a cru devoir se « rebeller » contre cet oukase rendu par les grandes puissances a payé cher son erreur d’appréciation de la situation
.

 

Cliquez sur ce lien pour lire l'intégralité de l'article

Tag(s) : #Question sur l'Actualié

Partager cet article

Repost 0