Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 mahamat_nouri200.jpg genguinassou.jpg
 Général Mahamat Nouri; Président de l'UFDD Général Tahir Guinassou, Commissaire à la défense de l'UFDD 



L'UFDD est en crise. C'est le moindre qu'on puisse dire à ce jour. Les informations qui nous parviennent ne sont pas du tout rassurantes. Elles font état d'un bras de fer qui oppose le président du mouvement à certains de ses proches collaborateurs. Ces derniers, depuis plusieurs mois, essaient de convaincre le président du mouvement de la nécessité de tenir un congrès pour résoudre les problèmes récurrents du mouvement et surtout jeter les bases d'une structure fonctionnelle, performante et fiable.

Cette démarche n'épouse pas celle du président qui estime que les difficultés actuelles de l'UFDD peuvent être résolues sans pour autant organiser un congrès qui pourrait créer d'autres problèmes.

La divergence a finalement abouti à un divorce et aujourd'hui deux camps se distinguent : celui constitué autour du Général Mahamat Nouri et l'autre regroupé derrière le Général Tahir Guinassou. Même si ce divorce n'est pas encore consommé, il y a lieu de dire que le dialogue reste difficile car les positions sont bien figées. Toutefois, les intermédiaires s'activent pour éviter un nième éclatement de l'UFDD.

 

ll faut dire que cette crise tombe à un moment où tous les mouvements rebelles rencontrent des problèmes crutiaux voire vitaux. En sus des difficultés de tout ordre qui existaient déjà et bloquaient littéralement tout leur fonctionnement, certains trouvent encore les moyens d'en rajouter. On aurait pensé que la gravité de la situation caractérisée par le "lâchage" des parrains Soudanais allait ramener les uns et les autres à un plus de modération et de meilleurs sentiments, permettant  ainsi le sursaut national tant attendu. Mais pas du tout, outre l'UFDD qui s'enfonce davantage dans la division, les responsables de l'UFCD étalent à leur tour au grand public les déboires de ce grand mouvement. Que peut-on dire alors du RFC et de l'UFDD/F ?

Entre temps, le pouvoir moribond de N'djaména trinque et pourrait même s'offrir des vacances si les vaillantes forces du FPRN n'étaient pas à leurs portes. Soulignons le soutien virtuel par communiqués de presse apporté par les autres mouvements aux hommes du Colonel Adoum Yacoub. Tout un symbole de division et d'hypocrisie.
 
Abderamane Moussa et Ahmat Yacoub Dabio débauchent à tour de bras entre Paris, Tripoli et Khartoum. En attendant de connaître quels autres poissons vont-ils pécher le 15 mai prochain à Khartoum, Choua Dazi le copain de Dabio, a quant à lui préféré jeter  l'éponge et fera bientôt allégeance à Deby.
 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0