Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La coalition du Front pour le Salut de la République (FSR /UFR) et de l’Alliance Nationale de la Résistance (ANR), prend acte de l’accord de normalisation des relations diplomatiques et politiques intervenu le 15 janvier 2010 à Ndjaména entre le Gouvernement du Tchad et celui du Soudan.

Tout laisse à penser qu’il ne s’agit que d’un accord de façade et chaque partie vient à la table de négociations en continuant de manière visible à mener des activités bellicistes. Toutefois, si par miracle la paix pouvait survenir entre les deux régimes, l’alliance entre l’ANR et le FSR se réjouirait évidemment de ce pas important vers la diminution des souffrances des peuples concernés.

Nous avons suffisamment été échaudés et ce qui s’est passé à Doha nous laisse présager le pire.

Tout en respectant la décision de ces deux pays pour cet accord qui entre dans le cadre légal de la souveraineté des Etats et de leur volonté commune de privilégier leurs intérêts réciproques, notre organisation politico-militaire déclare qu’il n’affecte en rien le combat dans lequel  nous sommes engagés pour la délivrance de notre peuple de la tyrannie et de toutes les formes de pratiques oligarchiques et claniques au Tchad.

Les Tchadiens ne peuvent connaitre les valeurs démocratiques tant que  ce régime  oppresseur et liberticide transgresse délibérément les règles élémentaires des droits et libertés fondamentaux de ses concitoyens.

A cet effet, nous demandons à  la communauté africaine et internationale de prendre la mesure de drames qui pèsent  sur la situation sociopolitique au Tchad qui  justifie notre lutte politique.

Que tous nos compatriotes, nos militants, nos sympathisants soient assurés de notre volonté inébranlable de poursuivre le  combat pour l’instauration d’un véritable Etat de droit, respectueux des valeurs démocratiques et républicaines au Tchad.

 

Fait à Djimeza Hamra, le 25-01-2010
Pour le FSR(UFR)
M. Annour Alhelou
Tel : 00 8821 621 257 825

Pour l’ANR
Adam Daoud, Chef d’Etat Major adjoint

Tag(s) : #Politique