Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sangaris.jpg

L'opération Sangaris en Centrafrique a été très tôt dénoncée par une partie des protagonistes en conflit à savoir la coalition Séléka et les civils musulmans plus précisement la communauté tchadienne de Bangui. Les forces françaises ont été accusées de soutenir les milices anti-balaka qui massacraient à l'aide des machettes les membres de la Séléka mais surtout les civils musulmans innocents notamment tchadiens. Ces Accusations ont été balayées d'un revers de main par l'état major français qui se cramponait à l'objectif de désarmer toutes les parties.


La diffusion de ce document sur la chaîne câblée française Canal+ montre très clairement la conivence entre les forces françaises et les milices criminelles chrétiennes et animistes qui sèment la terreur à Bangui et ailleurs sur le territoire centrafricain. Plusieurs centaines de morts sont imputées à ces milices anti-balakas à ce jour. On a déjà du mal à croire que ces milices criminels ne soient pas désarmés par les forces françaises et la MISCA comme il se doit. Mais en plus, voir que les forces françaises renseignent, approvisionnent en munitions et agissent en concert avec ces milices criminels est tout simplement ahurissant. Un véritable flagrant délit de crime contre l'humanité de la France qui par le passé a pu filer entre les mailles de la justice internationale comme au Rwanda et en Côte d'Ivoire.


La CPI, déjà échaudée par l'UA, joue ici sa dernière carte en Afrique. Il y a quelques jours, Londres refusait qu'une enquête de la CPI soit ouverte sur les agissements de ses soldats en Irak. Wait and see.  

 

 

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :