Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

aminatou_ahidjo.jpg

Le cortège de la fille de l’ex président de la République du Cameroun a reçu des tomates de la part des populations. Lundi dernier à Garoua, après le meeting de lancement de la campagne du Rdpc dans le Nord, le cortège de Jean Nkuété et d’Aminatou Ahidjo a été hué par un groupe de femmes et de jeunes. Habillés en tee-shirt à l’effigie d’Ahmadou Ahidjo, ces manifestants scandaient des chants et huaient la fille de l’ancien président de la République venue battre campagne aux côtés des candidats du Rdpc.

Le cortège a reçu des jets de tomates en signe de protestation de la part des manifestants. D’après les manifestants conduit par Mouhamadou Dabo, un proche de la famille Ahidjo, ils sont venus dire leur ras-le bol et demander à Aminatou Ahidjo de cesser de ternir l’image de la famille. « Nous sommes ici, pour dire à Aminatou de rentrer chez elle à Mvomeka’a. Elle a trahi la mémoire de son père et de tous le peuple camerounais qui continue à porter le deuil du président Ahidjo », a indiqué Alhadji Mouhamadou Dabo, militant de la sous section Rdpc de Foulberé et membre de la famille Ahidjo.

Lui et les membres de son mouvement se sont installés devant l’hôtel Bénoué à Garoua où est logée la fille de l’ex président avec les membres de son équipe de campagne, avant d’être dispersés par les forces de maintien de l’ordre. Trois manifestants ont été interpellés par la police avant d’être libérés sur ordre du Préfet de la Bénoué. Ils étaient accusés de trouble à l’ordre public.


Pendant le meeting du Rdpc de lundi dernier, un autre groupe de jeunes, à l’aide d’assiettes et sifflets a tenté d’empêcher la ténue du meeting du Rdpc. « C’est une traitresse. On ne veut plus d’elle à Garoua. Vive Ahidjo et Marafa ! Qu’Allah accorde la liberté à madame Haman Adama », criaient des jeunes présentés par un cadre de la section Rdpc Bénoué centre 1, comme des drogués et des militants de l’Undp.

Entre temps le quartier général de campagne d’Aminatou Ahidjo a été délocalisé pour l’hôtel Bénoué. Après le véto de Germaine Ahidjo à sa fille de s’installer dans leur maison. D’après une source proche de la famille, les travaux engagés par les autorités administratives de la région du Nord à la résidence d’Ahmadou Ahidjo ont été interrompus à la demande de l’ex-première dame du Cameroun. Notre source explique que c’est sur injonction de Germaine Ahidjo, la veuve de l’ex président de la République que sa fille à décidé de s’installer à l’hôtel au lieu de la résidence familiale. Approché par le Jour, Mouhamadou Badjika Ahidjo s’est refusé à tout commentaire. « Je ne peux rien vous dire à ce sujet. Demandez plutôt à Aminatou », a-t-il déclaré.


« Pour progresser, nous devons surmonter les épreuves. Les nations qui aujourd’hui sont les plus avancées au monde ont connu les mêmes épreuves que nous affrontons aujourd’hui. Ces actions ont pu survivre et se consolident parce qu’elles ont su intégrer et leurs différences et préserver leur aspiration commune à l’unité », a déclaré Aminatou Ahidjo. Elle a cependant refusé de se prononcer sur la délocalisation de son Qg de campagne vers l’hôtel Bénoué au lieu de la résidence de son père comme voulu par elle. Joint au téléphone par le Jour, Alim Boukar, le chargé de mission régional de l’équipe de campagne du Rdpc pour le Nord a dit n’avoir aucune information sur ce sujet. « L’équipe de campagne du Rdpc est installé à la permanence du parti de Garoua. Madame Aminatou à son équipe à elle. Elle peut s’installer n’importe où. Cela ne me concerne pas », a-t-il conclu. Selon les indiscrétions d’un haut responsable du Rdpc à Garoua, la nouvelle militante du Rdpc fait du porte à porte depuis hier mardi. Elle sera l’hôte des militants du parti de Paul Biya dimanche prochain à Ngaoundéré à l’invitation du député sortant, Ali Bachir.

Source : Le Jour - Adolarc Lamissia 

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0